Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/07/2015

Dans la foulée de l'Encyclique du pape François.

Je viens d'apprendre qu'à la surprise générale l'encyclique du pape François se place 4ème dans le top 20 des meilleures ventes de livres en France.
Ce livre a été tiré un 70 000 exemplaires alors que le téléchargement est gratuit sur Internet. Succès de librairie pour ces  187 pages denses et pas faciles pour un lecteur moyen, je trouve cela merveilleux et encourageant. 
Il faut être le pape Francois  pour oser affirmer la menace de destruction de la planète par le réchauffement climatique et le consumerisme, pour parler de devoir d'accueil, de  partage, d'aide  envers les démunis et les plus pauvres. Il a le courage de rappeler que l'église a son mot à dire sur les enjeux sociaux économiques et politiques.
 
Et c'est bien là que le bat blesse  ... les climatosceptiques en particulier. Eux qui se disent bons catholiques, eux qui sont riches des dons des industriels de renommée mondiale, eux qui sont écoutés par la plupart des dirigeants mondiaux, ne pouvaient imaginer un tel désaveu.  Les 5 candidats républicains à la présidentielle américaine de 2016 sont climatosceptiques et bien embarrassés. 
 L'un affirme " qu'il faut laisser la science aux scientifiques et se concentrer sur la théologie et la morale" , l'autre " qu'il ne bâtit pas sa politique en fonction de ses évêques, ses  cardinaux ou de son pape". Un conservateur américain a même traité le pape de "l'homme le plus dangereux de la planète"
 
C'est qu'il ne fait pas bon, dans notre monde actuel, avoir un autre mode de penser que la pensée unique qu'on nous martèle  et nous impose. 
 
Et si les églises se mêlent de ce qui ne les regarde pas, cela va sans doute aider les gens à comprendre et à réfléchir, mais bien désoler nos dirigeants! 
En France, le mot " écologie" risque de ne plus caractériser de doux farfelus décroissants, car, dans la foulée de l'encyclique papale, les représentants des instances des six principaux culte de France ont remis le 1er juillet à François Hollande une déclaration commune appelant l'adoption "d'un accord contraignant applicable à tous lors de la conférence de Paris sur le climat en décembre"!
Catholiques, protestants, orthodoxes, juifs, musulmans et bouddhistes se levant tous pour la même cause, enfin un geste fort pour l'écologie. 
Dans ce texte, on lit:" Ayant perdu de vue sa relation à la nature et son intime interdépendance avec tout ce qui constitue celle-ci, l'humanité s'est fourvoyée, dans un rapport de domination et d'exploitation mortifère de l'environnement... En détruisant l'environnement l'humanité se détruit elle-même... Nous appelons un sursaut des consciences vers une action climatique conséquente et à une remise en question de nos valeurs et de nos attitudes. Refusons l'indifférence et l'avidité. Ouvrons-nous à la compassion et à la fraternité. Sortons de nos égoïsme. Soyons solidaires et prenons le bien commun pour boussole. Persévérons et valorisons chaque action. ».
 
Il n'y a rien à ajouter à ces lignes, espérons qu'elles seront entendues et comprises!
 
 

20/06/2015

"Laudate si" ... Merci, Pape Francois!

Laudate Si", c'est le titre de la nouvelle encyclique que le Pape Francois s'apprête à publier et dont on connaît les grandes lignes grace à des fuites sûrement organisées! 192 pages consacrés aux défis climatiques et environnementaux qui "pointent du doigt la responsabilité humaine de ces désordres". Je n'avais pas l'intention de parler de cette encyclique car j'étais sûre que les médias allaient le faire mieux que moi. Mais, encore une fois, je me suis indignée!
La Pape Francois! Je savais sa manière de vivre et d'agir lorsqu'il était Monseigneur Bergoglio , évêque de Buenos Ayres et j'admirais son engagement et ses actions près des pauvres et des malheureux. J'avais été touchée de le voir prendre le nom de François, le saint d' Assise, respectueux de toute création. Je savais qu'il était très éloigné de la ligne suivie par la Curie et une de mes amies, catholique (avec un fort engagement environnemental et social), ravie de son élection et de son nom, m'avait le jour même affirmé que "la Curie ne tolérerait pas longtemps sa présence et s'arrangerait pour qu'il disparaisse". Puis j'ai découvert et lu des extraits du livre " François parmi les loups" de Marco Politi qui n'affirmait pas autre chose. François, seul contre les loups du Vatican! Et on n'excluait pas sa démission.
Et voilà que "notre Pape" publie une encyclique où il affirme que l'homme gaspille qu'il pille et détruit la Nature et qu'il est seul responsable. J'ai téléchargé ce texte très beau et ai commencé à le lire. J'en citerai des passages dans une autre note,
J'ai tout de suite compris que cette encyclique déplairait mais je n'imaginais pas qu' immédiatement une horde se déchaînerait pour le déchirer à pleine dents!
C'est qu'il y a en Amérique les climatosceptiques, qui s'estiment de bons chrétiens, nient tout changement et réfutent tout aménagement de notre manière de vivre. 5 milliardaires, candidats conservateurs à la présidence font partie de ceux là. Les climatosceptiques ont failli détruire le GIEC, réhabilités par d'autres savants, sans qu'on propage largement la nouvelle! Ils reçoivent des millions de dollars ( plus de 400 millions en 2013) des pétroliers, industriels et autres de tous pays pour formater l'opinion à nier le changement climatique.
Il y a aussi, toujours en Amérique, le Tea Party, parti qui affirme qu'on peut tout gaspiller et polluer car, lorsqu'il n'y aura plus rien, "Dieu pourvoira à nos besoins" et lui aussi lui croule sous l'argent, Il peut même croire à la manne, non pas céleste mais " sonnante et trébuchante"!
Comment tous ces gens peuvent-ils accepter que le Pape affirme que l'Eglise à un rôle à jouer dans la prise de conscience du désastre qui se profile à l'horizon?
Et, en quelques jours, j'ai lu des attaques virulentes refusant au pape le droit de traiter de questions de sciences, il doit se cantonner aux questions théologiques! Une campagne se remet en place, mensonges, trucages, calomnies contre le GIEC, qu'il FAUT discréditer! Au ban des accusés aussi la NOOA ( organisation américaine qui étudie air et océans) qui publie les comparatifs de température depuis plus d'un siècle, accusée de truquer les résultats!
Comme il est étonnant qu'affirmer les valeurs morales et sociales de la religion chrétienne dérange autant et soit aussi insupportable aux Grands de l'église et aux Riches de ce monde!

15/06/2015

Dernieres nouvelles de la " ferme des 1000 vaches"

L'information, c'est une bulle de savon qui s'enfle, s'enfle, explose et disparaît. Ce qui se traitait en 3 à 5mn aux infos de mon enfance est asséné en 15 à 30 secondes sans suite maintenant, on appelle ça s'appelle " faire le buzz".
Alors quand il s'agit d'un événement dérangeant, il est ignoré des médias grand public, abordé dans certains journaux et il faut vouloir s'informer et ... aimer fouiner sur Internet pour découvrir des éléments de réflexion et quelquefois la vérité.
Ce préambule pour aborder l'histoire de la ferme des 1000 vaches. J'avais signé une pétition afin d'empêcher sa réalisation, car je ne peux admettre qu'un animal soit devenu un produit industriel. Jusqu'à ces derniers jours, on ne savait rien de son développement puis certains journaux ont sorti l'info que cette usine à lait était une catastrophe pour les pauvres bêtes.
Recherches puis découverte d'un article de " notre-planète.infos" ( lettre d'information de 7 au 13 juin 2015, destinée aux abonnés.)
Il est édifiant de connaître le témoignage suivant
Extraits du témoignage de l'ancien salarié de la ferme des 1000 vaches

« Ce qui frappe d'abord, c'est l'état des vaches : épuisées, elles tombent de fatigue, elles sont amorphes, comme mortes, sans réaction. Elles ne réagissent pas aux gestes qu'on fait près d'elles et auxquels elles réagissent normalement. On doit utiliser un pince hanche pour les relever quand elles ne le peuvent plus ; au moins deux vaches tombent par semaine. On utilise aussi ces pinces quand elles se trouvent coincées dans leur logette et ne peuvent plus en sortir. »

« La nourriture vient de partout, en grande quantité, de France et de Belgique. Les 5 à 10% qui sont la quantité normalement refusée par les vaches, et qui devraient être jetés car gâtés, sont systématiquement collectés, remélangés et reproposés aux animaux, cela fait de la nourriture avariée, avec des boulettes de pourri. Le silo de stockage de maïs n'est pas régulièrement nettoyé et récemment on en a sorti deux remorques de nourriture pourrie. »

« On compte une mortalité d'environ 2 à 3 vaches et 5 veaux par semaine. Un associé de Ramery, Christophe Deneux (le seul qui ait été vu comme travaillant à la ferme) a déclaré que la moitié de son troupeau de départ – pourtant des Montbéliardes résistantes - était morte, soit 30 vaches sur les 60 qu'il a ramenées. »

« Sur le troupeau on compte au moins 300 boiteries. Les pattes souffrent beaucoup à cause du sol en béton. Le béton qui est partout est l'ennemi de la vache. »

« La cause première de la mortalité est le manque de suivi. Les vaches sont malades et ne sont pas toujours soignées. Ce manque de suivi animal est évident et alarmant. La souffrance animale est importante. »

« Les vaches vivent dans leurs excréments de façon permanente. On peut dire qu'elles souffrent toutes. Les logettes devraient être paillées tous les 2 jours, c'est fait tous les 15 jours ! »

« Si une visite des Services Vétérinaires correcte était faite, cette ferme serait fermée. Les vaches ont sans doute la paratube, maladie contagieuse pour elles. »

« Pour l'abreuvement aussi, le personnel doit utiliser le moins d'eau possible. Par exemple, les abreuvoirs sont noirs : ils devraient être nettoyés chaque jour, ils le sont tous les 15 jours, irrégulièrement, et sont donc très sales, car les vaches ont de la nourriture sur le museau et cet ensilage pourrit dans l'eau. »

Sans commentaires!