Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/05/2020

Journal d'une vieille confinée ... contestataire! (11)L'illectronisme

En cette période, on mesure que beaucoup de Français après cette pandémie, vont avoir du mal à gérer leur quotidien… et cela à cause de l’entrée accélérée et obligatoire d’Internet dans notre vie . J’ai alors cherche des statistiques  sur l’illectronisme en France.

Plus d'un quart de la population française maîtrise mal ou ne sait pas se servir d'Internet dit une étude de l'INSEE qui date de quelques mois. 

38 % des usagers ne maîtrisent pas ou mal les fondamentaux de l'informatique et 2 % ne savent pas utiliser un ordinateur. Dans fondamentaux, on entendra recherche d’informations, la communication; l’utilisation des logiciels et … la résolution des problèmes. Et 38% des Français ne les maitrisent pas et surtout l’utilisation des logiciels. 

Or, dans ce nouveau monde, il est presque aussi indispensable d'utiliser Internet, le traitement de texte ou les logiciels que … de savoir lire écrire ou compter. Dématérialisation des services, démarches administratives ou accès à certains services publics, y compris la Sécu ( tous en 2022) télé assistance, téléconsultation,  télétravail , télé classe en ce moment!  

Même ceux qui possèdent un ordinateur ( 88% d nos concitoyens) ne l’utilisent pas ou peu, 16% ne surfent jamais sur le Web et 32% renoncent à une démarche en ligne! 

Les seniors sont les premiers concernés mais …les jeunes aussi. 

Et la se place un souvenir personnel. Je suis « tombée en informatique » il y a 35 ans  en club, au temps lointain où on écrivait ses logiciels en basiic, Depuis je travaille toujours et tous les jours… avec passion! Un jour dans la boutique Apple  j'ai dit à mon jeune  vendeur « Ah! les jeunes d'aujourd'hui ont bien de la chance d'être doués en informatique à la naissance ». Eclat de rire et j’entends avec stupéfaction « détrompez-vous, madame, ils savent se servir d’un outil,  emploient toujours les mêmes applications et sont nuls en techniques informatiques! ». J’ai réfléchi et regardé autour de moi. et pense que c’est vrai.

Seulement voilà la perception du savoir n’est pas la même! Le jeune est persuadé qu’il sait tout  parce qu’il a un  smartphone et va sur Twitter, Snapchat et autres réseaux sociaux, utilise You Tube et prend des selfies qu’il  échange. Pendant ce temps le « pauvre vieux » 68% des 70 ans et plus, se sent dévalorisé, isolé avec un sentiment d’échec et d’ n’avoir plus rien a faire dans ce monde ( comme on m’a dit un jour!).

Mais il n’y a pas que la vieillesse. La  moitié  des personnes en situation d’illettrisme vivent dans les zones rurales et dans les zones urbaines sensibles. Beaucoup ont aussi de faibles diplômes et/ou de bas revenus. Une fois encore, ceux qui auraient le plus besoin d’être encouragés et valorisés sont les délaissés. 

Bientôt, comme pour l’illetrisme, l’illectronisme ne permettra plus d’être autonome dans la vie oridinaire, ne permettra plus de faire des études normales ( pendant le confinement un professeur d’une classe technique disait qu'1/3 de ses élèves n’avaient pas d’ordinateur… pas simple d’étudier avec un smartphone) et ce sera aussi un frein pour l’accès et le maintien a l’emploi, avec le télétravail.

Creuser les inégalités, rendre dépendante toute une classe d’àge et une catégorie d’adultes défavorises,  humilier et stigmatiser  tous ceux qui ne veulent ou ne peuvent  pas entrer dans le train du modernisme, c’est hélas la conséquence inéluctable de nos choix de société 

Et je ne veux oublier ceux qui, par éthique, non par manque de moyen intellectuels ou pécuniaires, refusent cette société ou les rapports humains se déroulent de plus en plus devant un écran et qui voudraient avoir affaire a des Humains!

05/05/2020

Journal d'une vieille confinée ... contestataire! (10)Conséquences du confinement

Dans une semaine le monde retrouvera peu à peu une vie ordinaire. 11 mai fin du confinement !

Je me demande dans quel état la plupart des gens sortira de cette enfermement.

 Depuis le début j'ai continué chaque jour des activités physiques: un jour sur deux une heure de marche avec mes bâtons de randonnée,  un jour sur deux 20 km à vélo en tournant en rond sur 1 km autour de chez moi (de temps en temps, j’ai débordé car ce n’est pas simple de ne pas s’éloigner trop) ! Et tous les jours où le temps l’ a permis plusieurs fois par jour par 1/2h,  jardinage, sport complet car il utilise tous les muscles. 

Mais combien d'amis ai-je vu ne pas sortir autrement qu'en voiture, même pour faire 500 m et aller à la supérette du coin. J’ai choisi de tirer toujours mon petit chariot pourtant plein a déborder.  

Je m'inquiète pour eux car être confiné crée des conditions idéales pour affaiblir les défenses immunitaires donc faire exploser le risque d'infection. Et ce fichu virus sera surement bien encore là !

Trop de personnes, âgées ou non, n’ont pas pris l’air, ont mal dormi a cause d’une sourde inquiétude qui ne les a pas quittés, ont mangé déséquilibré, ont pris trop d’apéro virtuels. 

Pourtant il suffit de lire les conseils de « bonne vie » qu’on nous prodigue de plus en plus maintenant.

- dormir moins de six heures par nuit multiplie par trois nos chances d'attraper ce qui traîne

- oui, le stress affaiblit le système immunitaire qui conduit notre organisme en état d'inflammation chronique ce qui n'est pas particulièrement recommandé en en période d'épidémie.

- on s’est rué sur les pâtes , le pain de mie et tout un tas d’aliments transformés donc tentants en oubliant que ça augmente les risques de surinfection des poumons et favorise la prise de poids. Je lisais l’autre jour qu’il n'était pas rare que des confinés aient pris de 2 à 6 kg !

- la consommation régulière d'alcool affaiblit aussi la réponse immunitaire. 

-Il reste l’activité physique. Le manque d'activité physique diminue de façon inquiétante la production d’une sorte de globules blancs essentiels au maintien des défenses immunitaires.

De plus n'oublions pas la carence en vitamine D si fréquente chez les personnes âgées (  80% des plus de 50 ans). Ils ignorent qu'on synthétise la vitamine D, non pas en en avalant des boites mais en s’exposant régulièrement au soleil. Car la carence en vitamine D augmente paraît-il de 40 % le risque d'infection respiratoire. 

Je constate un phénomène curieux. Tout ce que je viens d’énoncer, on l’apprenait dans mon enfance et ma jeunesse. Les mères le savaient d'instinct.  Les enfants devaient jouer au soleil, en culotte courtes de préférence pour s’exposer davantage, les vieux s’asseyaient sur des bancs devant leur maison car le soleil permettant de «  ne pas attraper tout ce qui traine ».

De plus, à cette époque, dans la force de l'âge, on marchait une vingtaine de kilomètres par jour on mangeait peu, on dormait bien, donc on avait nettement plus de résistance.. 

Bientôt tout le monde voudra ressortir, les jeunes reprendront vite leur forme et leur forces mais je pense a tous ceux de mon âge qui s’apercevront que leurs muscles ont fondu, que leur mobilité a diminué et que leur équilibre est devenu chancelant! Car devenu vieux, on en récupère pas vite ces 3 fonctions vitales! Et je trouve çà triste!

02/05/2020

Journal d'une vieille confinée... contestataire (9) Gouverner par la peur

Je suis l’évolution de cette pandémie par tous les moyens officiels auxquels je peux me fier. Et çà m’amène  a beaucoup de réflexions. 

Le coronavirus tue, c’est  incontestable, mais, d’après les chiffres de l’INSEE il est mort 1000 personne de moins en mars 2020 qu’en mars 2018. Bizarre, il paraît que c’était du à la grippe mais personne n’en avait parlé! Grippe saisonnière donc normale!

Sur le blog « Chroniques libres » d’Yves Ponroy, j’ai lu ceci:

« Nous sommes terrifiés et terrés d’effroi dans nos demeures, tétanisés comme des rats en cage qui attendent la décharge électrique.Les psychoses collectives, ont ceci de  particulier qu’elles annihilent la raison et le bon sens. Plus personne alors ne réfléchit ls chacun répète en boucle toutes les raisons, bonnes ou mauvaises, d’avoir peur »

Le discours anxiogène qu’on nous sert et ressert a chaque instant a peu de rapport avec la gravité de l'épidémie. Mais on a nous prédit l’apocalypse… pourquoi?

On dit que l'épidémie a fait 230 000 morts en quatre mois. J’ai voulu en savoir davantage et me suis aperçue qu'en temps normal il meurt 150 000   à  160000 personnes par jour de par le monde.

En Islande on a testé tous les habitants au coronavirus et on s'est aperçu très étonné, que sur 10 personnes infectées 9 n'avaient ressenti aucun symptôme. Ce qui prouve bien que le virus ne saute pas sur tout ce qui bouge… et ne tue pas tout le monde.

Qui a écrit «  En toutes choses, il faut raison garder!» Aristote soi-disant????

De plus en plus on affirme que plus de 80% des morts du coronavirus avaient plus de 80 ans et souffraient  de plusieurs pathologies. On affirme aussi que la plupart des morts de tous âges sont des obèses!

C’est triste bien sûr,  mais comme, très simplement et en souriant affirmaient les vieux des temps passés «  Il faut bien mourir de quelque chose ». D’ailleurs ma grand-mère, morte de la grippe à 89 ans a dit a ses enfants    « Le plus beau cadeau que la mort me fait c’est de ne jamais avoir été dépendante et d’avoir toute ma tête ». Beaucoup de personnes que j’ai connues remplaçaient la "mort" par …  « Dieu » 

Je me demande  si beaucoup de ces pauvres « épaves », rencontrées dans les Ehpad et qui sont si malheureuses quand elles prennent conscience de leur état, ne penseraient pas un peu la même chose? J' ai même  vu ,un jour, l' une d'elle pleurer 

De plus, une chose me tracasse; A-t-on oublié qu’on peut mourir d’ennui, de solitude, de tristesse. Ca s’appelle « se laisser glisser » Et peur, ennui, solitude et tristesse affaiblissent nos défenses  immunitaires et nous rendent encore plus vulnérables.  Un oubli de plus dans ce confinement: pense -t-on que les maladies chroniques (cancer, Parkinson, sclérose en plaque…) prennent un tour encore encore plus  douloureux lorsqu’on les affronte seul, et qu’on n’a plus rien pour se divertir et détourner l’attention de ses pensées négatives!

Mais maintenir la peur pour obtenir l’approbation de la population peut être une manière de gouverner bien facile qui permet de faire passer beaucoup de choses.