Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/10/2015

Bienvenue et longue vie au "Village Pierre Rabhi"

Un de mes grands pères, humble cultivateur de la première moitié du XXème siècle, doué de réflexion, d’esprit critique et du solide « bon sens paysan » des hommes du passé, avait coutume de dire que le monde irait mieux avec l’école et l’instruction car tous les hommes auraient droit à l’éducation, l’information et qu’alors le Peuple ( mot noble auquel il mettait une majuscule )  «  ne se laisserait plus mener comme do bus jouqués ( boeufs sous le joug en langue vendéenne).

Pauvre grand père, s’il revenait! S’il voyait combien l’information est devenue lavage de cerveau et annihilation du pouvoir de réflexion!

 

J’ai retrouvé chez Pierre Rabhi, une citation qui rejoint ces paroles . " L'éducation est l'un des grands enjeux pour l'avenir. Peu soucieux déjà de la nécessité absolue de laisser aux générations futures une planète viable, nous ne faisons pas grand chose pour en faire les acteurs de leur propre sauvegarde, aveuglés par les idéologies sans âme, infantiles et violentes. L'éducation se réduit trop à les conformer à ces idéologies, sans même tenir compte de l'évolution de l'histoire. En somme éduquer ne serait-ce pas avant tout rétablir la concordance entre le destin de la planète et celui des humain ? » … « Ce que tout le monde appelle "éducation" est une machine à fabriquer des soldats de la pseudo-économie, et non de futurs êtres humains accomplis, capables de penser, de critiquer, de créer, de maîtriser et de gérer leurs émotions, ainsi que de ce que nous appelons spiritualité. » des initiatives peuvent laisser espérer  une prise de conscience.

 

On connait Pierre Rabhi, paysan, écrivain, philosophe, pionnier de l’agroécologie, une démonstration magistrale qu’on peut respecter la Terre et assurer la souveraineté alimentaire des populations sur leur territoire. 

Plus tard, il  a fondé le mouvement Colibris qui apporte la preuve qu’un autre mode de vie, plus sobre, fondé sur l’autonomie et le partage, était possible : projets d’agriculture vivrière, sobriété énergétique, éco-construction, mutualisation et échange de biens et de services, éducation alternative, lieux de vie ou de transmission.

Et depuis peu, il a proposé « oasis en tous lieux », lieux de vie proposant des alternatives de mode de vie et visant une autonomie fondée sur la Terre nourricière, la pluriactivité et les échanges favorables à la reconstitution du lien social et à la coopération ville/campagne.

 

J’avais  rencontré plusieurs fois Pierre Rabhi dans les Cévennes lors de manifestations de Point Afrique dont je suis coopératrice mais je ne m’attendais pas à le revoir chez moi, dans ma petite ville. La semaine dernière, il est venu  inaugurer le « village Pierre Rabhi », un ensemble de lieux de vie, d’échanges, rencontres et d’accueil autour du Centre social. 

Une bien belle initiative! Le CCAS reste bien sur au centre mais gravitent autour de lui  une dizaine d’organismes qui aident a se renseigner, à se rassembler, a monter des projets,a accompagner et aider tous ceux qui ont des difficultés dans la vie. …un lien social indispensable en ces temps difficiles. 

 

Et je trouve que « Village Pierre Rabhi » est un bien beau nom! 

12/10/2015

Pierre Rabhi! un sage, visionnaire mais réaliste.

Pierre Rabhi! Tout le monde devrait connaître son nom, ses écrits, ses projets, ses réalisations et devrait réfléchir à ses constatations et ses propositions

Voici un extrait d'un très court petit livre qui gagnerait à être lu par tous.
"Comment se fait-il que l'humanité, en dépit de ressources planétaires suffisantes et de ses prouesses technologiques sans précédent, ne parviennent pas à faire en sorte que chaque être humain puisse se nourrir, se vétir, s'abriter, se soigner et développer les potentialités nécessaires à son accomplissement?
Comment se fait-il que la moitié du genre humain, constituée par le monde féminin, soit toujours subordonné à l'arbitraire d'un masculin outrancier il violent ?
Comment se fait-il que le monde animal, à savoir les créatures compagnes de notre destin et auquel nous devons même notre propre survie à travers l'histoire, soit ravalé dans notre société d'hyper consommation à des masses ou à des fabriques de protéines ? Comment les mammifères bipèdes auquel j'appartiens ont-ils pu se croire le droit d'exercer d'innombrables exactions sur le monde animal, domestiques ou sauvages ?
Comment se fait-il que nous n'ayons pas pris conscience de la valeur inestimable de notre petite planète, seule oasis de vie au sein d'un désert sidéral infini et que nous ne cessions de la piller, de la polluer, de la détruire aveuglement ou le vieux d'en prendre soin et d'y construire la paix et la concorde entre les peuples ?

Ces questions qui demeurent à ce jour sans réponse mettent  en évidence la faillite de notre conscience et l'obscurantisme dans lequel nous évoluons en dépit de nos connaissances....Je me demande si nous ne confondons pas nos aptitudes qui nous permettent tant de performances pour le meilleur et pour le pire avec l'intelligence qui devrait éclairer nos actes et nous aider à construire un monde différent. 
Ces constats obligent à se demander si l'humanité est encore en mesure d'orienter son destin vers l'indispensable humanisation à savoir la construction du monde avec ce qu'elle a de meilleur pour éviter le désastre du pire."
 
Il faudrait que tout citer de ce petit livre de Pierre Rabbi: "La part du colibri" (l'espèce humaine face à son devenir.) car "la modernité qui repose sur la technique, l'énergie combustible et la science était censée produire du progrès destinée à apporter un bien-être généralisée à l'humanité. La sincérité de ceux qui croyaient  à ce miracle est indéniable mais force est de reconnaître que ce progrès n'a bénéficié une minorité humaine et que même ceux qui en ont bénéficié non aucune garantie sur sa pérennité"
 
La modernité! le miracle industriel! donc l'aisance et le bonheur pour tous! y a -t-on  cru dans les années 50, mais tout a été rattrapé, depassé par l'hyper libéralisme et l'hyper consommation et on est bien forcé de constater maintenant la montée de la pauvreté, des inégalités, et le remise en "esclavage" de pensée, de consommation, de travail pour la plus grande part des Hommes du monde.
 
Je reparlerai de Pierre Rabhi, que j'ai rencontré avant hier  et de sa vision d'une civilisation  ou l'homme, la femme et l'animal serait à sa place.


 

16/09/2015

Les fourmis à l'honneur!

Après le grave sujet des migrants, j'ai eu envie d'aborder un sujet beaucoup plus léger! Je viens de découvrir un rôle qui pourrait devenir important pour une espèce d'insectes pas très aimés, les fourmis!

Les  fourmis sont parmi les insectes les plus nombreux de la planète. On estime leur population totale à environ un quadrillion, soit 1 000 000 000 000 000. Un insecte sur mille serait une fourmi. Leur présence est essentielle dans la nature et leurs actions sur l’environnement contribue a son bon fonctionnement.
 
Les fourmis ont, dans l'équilibre de la nature, des rôles différents selon les espèces et des rôles communs à la plupart d'entre elles. 
- Certaines, carnivores, limitent les populations d’autres insectes. En effet, elles s’attaquent aux autres petites bêtes comme les chenilles, vers, larves, araignées, mouches, cloportes et cadavres d’insectes en général. Dans les Alpes italiennes, on a calculé que les fourmis éliminent chaque année 14 millions de kilos d’insectes forestiers ! Dans certains pays, comme en Suisse, ces fourmis sont d'ailleurs protégées.
- Ce sont des nettoyeurs de l’environnement. Les fourmis charpentières, qui font leurs nids dans le bois mort ou malade, accélèrent considérablement le processus de décomposition de cette matière ligneuse. Après le passage des fourmis, des champignons et des bactéries s'installent partout dans les galeries et dégradent la lignine et la cellulose sur de grandes surfaces.
- Les fourmis granivores (mangeuses de graines) jouent un rôle essentiel dans la dispersion des graines des plantes qu’elles transportent.
-De plus, elles  maintiennent  les sols en bonne santé car en creusant des galeries et des tunnels, elles les aèrent, leur apportent des éléments organiques, de l’humidité, de l’oxygène et elles les brassent
- Elles jouent également un rôle très important dans la pollinisation des plantes en transportant le pollen de fleur en fleur
- Elles mangent mais aussi se font manger. Dans leur habitat naturel, elles constituent une source de nourriture pour de nombreux invertébrés et vertébrés dont les pics et autres oiseaux insectivores. Les ours mêmes s'attaquent aux arbres abritant des nids de fourmis charpentières pour manger les larves et les nymphes.
 
Tout cela est connu depuis toujours .Beaucoup plus étonnant, je viens d'apprendre que les fourmis sont meilleures que les pesticides pour protéger l’agriculture des invasions de nuisibles.
 
On n'aime pas beaucoup les fourmis chez nous.  Mais au Vietnam, des milliers d’agriculteurs utilisent des fourmis pour protéger leurs cultures. En 2008, des chercheurs ont montré que ces fourmis sont plus efficaces et moins chères que les pesticides pour détruire les nuisibles dans les champs. En l’espace de quelques années, les agriculteurs ont augmenté leurs bénéfices nets de 71 % en abandonnant totalement les pesticides et en adoptant les fourmis.
Les chercheurs ont fait différentes études pour déterminer si les fourmis sont également une alternative aux pesticides dans d’autres situations. Ils  viennent de publier leurs travaux dans la revue "journal of applied Écologie"  et  concluent que lorsque les fourmis arrivent dans les champs, on remarque une augmentation considérable du rendement agricole tout en préservant des couts minimum. Les fourmis ont été supérieures, en termes de luttes anti-nuisibles, dans 4 des 6 études et ont évalué l'economie qui découlerait de l'emploi des fourmis. Donc, ils incitent les agriculteurs à les utiliser.
 
Encore une fois cette découverte n'en est pas une: il y a 1 700 ans, les fermiers chinois achetaient  des fourmis sur le marché pour les utiliser dans les citronniers.  Évidemment cette pratique a été  abandonnée, il était tellement "moderne" d'employer des pesticides chimiques. Et c'était tellement "rentable".Mais cela change progressivement, 2 entreprises européennes veulent proposer des fourmilières aux agriculteurs  et le Danemark va établir des pépinières de fourmis en Afrique pour proposer des colonies matures aux agriculteurs africains. 

Ces études ont montré que:"une  seule espèce de fourmis est  efficace contre 4 types d’invasions de nuisibles. Et il y a 13 000 espèces de fourmis dans le monde et donc, leur potentiel, comme une alternative aux pesticides, est infini. Qu'en sera-il de ces études? On les passera sous silence ou, comme c'est l'habitude, on fera passer leurs auteurs pour des" malades mentaux" .  Pour lutter contre les nuisibles il ne serait pourtant pas compliqué  d'essayer plutôt d’imposer des produits qui détruisent la nature!