Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/09/2017

Encore merci au pape François pour ses écrits et ses paroles!

Deux infos aujourd'hui à propos du pape François . Le livre " Politique et Société, Pape François et Dominique Wolton" est paru hier. Pendant un an le Pape François a rencontré l'intellectuel français, Directeur de Recherches au CNRS pour une douzaine d'entretien sur tous les sujets de société.
J'ai déjà téléchargé ce livre sur ma tablette et je vais sûrement trouver matière à réflexions et des raisons d'espérer en l'Homme.
"François, le printemps de l'Evangile" voilà un autre très beau livre écrit par Frederic Lenoir et paru au début de l'année qui montre que ce Pape invite chacun à vivre selon les principes des Evangiles

Mais hélas, les catholiques ne l'apprécient pas tous , certains même lui refusant ce titre.
François arrive en Colombie aujourd'hui, la ferveur sera sûrement au rendez vous, mais les ultra catholiques se déchaînent. " Pape illégitime, faux Pape, faux prophète de Dieu, celui qui, selon la Bible octroie ses pouvoirs à Satan. "
Il faut dire que, chez une frange du catholicisme français, les critiques fusent aussi et on peut lire de virulentes critiques. Et le livre de Mario Politi, François parmi les loups" avait déjà alerté sur les difficultés à rapprocher l'église des problèmes de la société!

J'ai trouvé ce beau texte, prononcé par le Pape François après avoir reçu le Prix Charlemagne l'an dernier, prix décerné par l'Europe pour son engagement européen. Il devrait être approuvé, appliqué par tout être humain au nom de le religion pour les croyants, au nom de principes moraux pour les autres, pour aider à créer un monde harmonieux . Je crois même qu'il pourrait définir le socle de toute civilisation!

Voilà une partie de ce texte prononcé le 6 mai 2016
"Je rêve d’une Europe jeune, capable d’être encore mère : une mère qui ait de la vie, parce qu’elle respecte la vie et offre l’espérance de vie.

Je rêve d’une Europe qui prend soin de l’enfant, qui secourt comme un frère le pauvre et celui qui arrive en recherche d’accueil parce qu’il n’a plus rien et demande un refuge.

Je rêve d’une Europe qui écoute et valorise les personnes malades et âgées, pour qu’elles ne soient pas réduites à des objets de rejet improductifs.

Je rêve d’une Europe où être migrant ne soit pas un délit mais plutôt une invitation à un plus grand engagement dans la dignité de l’être humain tout entier.

Je rêve d’une Europe où les jeunes respirent l’air pur de l’honnêteté, aiment la beauté de la culture et d’une vie simple, non polluée par les besoins infinis du consumérisme .....

Je rêve d’une Europe qui promeut et défend les droits de chacun, sans oublier les devoirs envers tous."

Il n'y a rien à ajouter, mais hélas ce n'est qu'un rêve et pour l'Europe, dont trop d'habitants sont cantonnés dans l'égoïsme et l'individualisme et pour le monde dont la réalité se situe aux antipodes de ces principes.

23/02/2017

La lecture sauvera-t-elle des jeunes de la prison?

Toute les fois où je dois admettre que l’éducation n’est plus au goût du jour, qu’on préfère des individus ignares formatés par des mensonges et de fausses in formations, gavés de series télévisées même pas dignes du terme de distraction je ne peux m’empêcher de penser à la génération de mes grands parents et de mes parents, ces hommes, et femmes, même très pauvres ,qui, entre les 2 guerres, ont cru et a répété qu’ instruire, éduquer informer était indispensable pour former des citoyens dignes de ce nom et qui ont essayé de mettre en pratique cette éducation pour eux et leurs enfants!

 C’est pourquoi j’ai énormement apprécié l’information suivante:
En Virginie, aux Etats-Unis, 5 adolescents âgés de 16 à 17 ans ont dégradé les murs d’un établissement, l’Ashburn Colored School, la première école réservée aux élèves afro-américains, y ont dessiné des croix gammées, et écrit des tags racistes et …sexistes.

La juge en charge de ce dossier a décidé d’une sanction éducative plutôt que punitive. Ils ont été « condamnés » à lire 35 livres sur les thématiques du racisme, de l'antisémitisme, de l'égalité des genres, de la religion et/ou de la guerre avec obligation de fournir un résumé du texte des lectures de chaque mois. Ils ont du visionner 14 longs-métrages sur les mêmes thèmes, dont un traitant de la traite négrière aux Etats Unis. Pour mieux comprendre ils ont visité 2 musées, celui de l’holocauste et celui de l’histoire de l’Amérique. Et pour couronner le tout, ils ont du faire une dissertation afin d'expliquer les raisons qui les ont poussés à dessiner des caractères antisémites doublés de symboles tels que «White Power».

La juge a affirmé «  Les cinq garçons étaient des adolescents idiots. Aucun d'eux n'a d'antécédents judiciaires. Ils n'ont jamais eu de problèmes. Et c'est très clair qu'ils n'étaient pas motivés par le racisme. Il s'agissait plus d'être stupide et de ne pas comprendre la gravité de leurs actions ».
Et elle a conclu; «Quand ils auront terminé tout ceci, ils en ressortiront grandis»!

Les bonnes nouvelles vont parfois par 2. En Iran, une loi récemment adoptée accorde aux juges le droit de choisir une autre sanction que la prison pour les personnes impliquées dans des crimes mineurs, les adolescents ou les personnes n’ayant pas de casier judiciaire.
5 livres achetés et des fiches de lecture exigées! Et, des passages du Hadîth, le recueil des paroles de Mahomed, choisis pour leur humanité, imposés!

Les livres sont ensuite donnés aux prisons locales. En plus de l'intérêt spirituel et éducatif de cette nouvelle forme de sentence, celle-ci représente également un avantage pour les prisons bénéficiaires puisqu’on a constaté que la lecture réduit le nombre de bagarres entre détenus. 
Venant d’Iran où la peine de mort est encore pratiquée, cette mesure semble étonnante.

Mais en France, depuis l'année dernière, se sont glissées, dans le texte législatif de la fameuse contrainte pénale, des possibilités de remise de peine par des activités de lecture Au Royaume-Uni, l’envoi de livres aux prisonniers était interdit, le décret est maintenant suspendu! 
Et en juin 2012, les pouvoirs publics brésiliens avaient également décidé de mettre en place un programme, « Redemption par la lecture » sur le principe de 12 livres lus maximum par an, pour obtenir 48 jours de remise de peine. Et toujours l'obligation des fiches de lecture!

Pour tant de mes contemporains, humilier, exclure, punir, condamner est l'unique « remède pour tous les déviants » Pourtant instruire, cultiver, responsabiliser offre de bien meilleurs résultats. Et la lecture forme des adultes responsables! Mais que faire dans un pays ou 1 Français sur 4 ne lit jamais un livre et ou 1 jeune sur 10 ne maitrise pas la lecture.

C'est oublier que la lecture stimule le cerveau, diminue le stress, améliorer les connaissances, accroit le vocabulaire, améliore la mémoire, développe les capacités d’analyse et de réflexion, améliore l’attention et la concentration, aide a la rédaction, relaxe en faisant baisser la tension artérielle et en suscitant une paix intérieure.
C’est aussi un divertissement qui permet de ressourcer son âme!

Faut-il voir dans ces exemples une raison d'espérer? c'et la minuscule goutte d'eau que le colibri transporte dans son bec pour éteindre l'incendie! 

02/02/2017

Croyances des électeurs étudiées par des Psychologues.

« Donald Trump a été élu a cause de moi », a écrit un  créateur de sites  de fausses informations. Il s’appelle Paul Horner et a affirmé dans un interview au Washington Post:

"Mes sites étaient tout le temps consultés par des fans de Trump … Ils ne vérifient rien, ils partagent tout et croient en n'importe quoi »…« Les gens sont juste de plus en plus bêtes. Plus personne ne vérifie rien. Trump a raconté ce qu'il voulait et les gens l'ont cru. Et quand ces choses se sont révélées fausses, les gens s'en moquaient, parce qu'ils avaient déjà accepté cela comme des faits. C'est vraiment effrayant. Je n'avais jamais rien vu de tel »

Cette déclaration m’a tellement « secouée » que j’ai cherché comment expliquer ce phénomène. Après quelques jours et des dizaines d’articles lus, j’ai trouvé des pistes d’explication.

Mais le plus intéressant a été le rapport publié en aout 2016 après études et expériences menées par l’Université de Yale. Malheureusement les 24 pages en anglais m’ont posé quelques problèmes. Heureusement elles ont été relayées par « Psychomédia » , en français !
L’essentiel tient en cette phrase « Les arguments scientifiques ne convainquent pas les gens qui ont des opinions tranchées sur des sujets litigieux ». Grave en cette ère dite de post-vérité!
« Les gens qui sont curieux sont moins polarisés dans leurs points de vue et cherchent a prendre connaissance d’informations surprenantes à l’encontre à leurs convictions. Les autres n’acceptent pas les démonstrations, même irréfutables, et ne veulent rien entendre.

Je reste sans voix car pendant plus de 30 ans , j’ai essayé de faire comprendre à mes petits CP qu’on ne disait pas «c’est pas bon, c’est pas beau, c’est pas vrai » car … «  ton petit copain a le droit de dire …  c’est bon, c’est beau, c’est vrai  pour ce que tu trouves « mauvais, laid ou faux» … alors il faut apprendre à en discuter, sans se mettre en colère»…. Cà me semblait aussi important d’acquérir un esprit critique que de savoir lire et écrire; apprendre a s’informer aide à « grandir »!

C’est bien ce que dit cette étude: il faut de la curiosité d’esprit pour « contrer l’acceptation de n’importe quoi ». Question d’éducation de réflexion de bon sens et d’intelligence… et de société. Et oui, cette société qui veut nous formater en une pensée unique. Sur le site de l’Unesco, j'avais lu, il y a plusieurs années, qu'entre les 2 guerres, à la radio, une info était développée en plus de 7 mn, présentant les divers aspects, aujourd'hui, assénée en 35 à 40 secondes,  comme une vérité irréfutable. Cà ne me semble pas aller dans le sens du progrès.

Mais comment pourrait-il en être autrement? si les hommes et femmes d’aujourd’hui gardaient leur curiosité d’esprit et leur capacité critique quel rôle aurait la pub destinée a nous obliger à une pensée unique.Et cette pub qui me semble omniprésente en France n’est rien à côté des pays anglo saxons.  Hier, un de mes petits fils, établi en Australie disait qu’un film là-bas, c’était 10 mn de film et 3 à 5 mn de pub et ainsi de suite jusqu’au mot « Fin » .

Accepter tout pour argent comptant si çà correspond a ses croyances et fermer ses oreilles pour tout ce qui fait entendre une autre musique me semble un déni de civilisation!

Il est vrai que c’est devenu une gouvernance mondiale en notre XXIème siècle gangréné par les medias et dont toute vérité assénée est amplifié par les reseaux sociaux .
François jacob écrivait en 1981« Rien n'est aussi dangereux que la certitude d'avoir raison. Rien ne cause autant de destruction que l'obsession d'une vérité considérée comme absolue. »

Bref soyons curieux, et sachons remettre en question nos «  certitudes ». Sachons répéter la phrase que j’ai si souvent entendu dans mon enfance! :«  qui n’entend qu’une cloche n’entend qu’un son » et essayons de garder un esprit curieux quel que soit notre place dans la société et … notre âge !