Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/03/2016

Terra Eco! un magazine à faire connaître pour l'aider!

J’ai besoin ce matin de reparler de Terra Eco. J’avais relayé dans ce blog l’appel au secours de ce journal atypique qui a été placé en redressement judiciaire en juillet 2015. Le directeur Walter Bouvais pensait qu’avec 2000 ou 3000 abonnés de plus, le journal pouvait devenir rentable. Mais endetté et déficitaire, il a lancé en janvier un appel d’offres pour trouver un repreneur ou un nouveau partenaire! Et son sort doit être scellé des quelques jours.

Le Manifeste de la rédaction est pleins de phrases qui m’avaient semblées fortes et sensées, , mais tellement décalées de la réalité de notre triste monde! Difficile de trouver une analyse plus juste de ce que devrait être une société humaine.  En voici des extraits:
« Partout, émergent de nouvelles formes de solidarités économiques, sociales et environnementales. Partager plutôt que posséder, rassembler plutôt que diviser, renouveler plutôt qu’épuiser : les piliers sur lesquels reposaient notre société basculent un à un…. Depuis deux cents ans, l’humanité court derrière des utopies insoutenables, qu’elles se nomment néolibéralisme ou communisme. Le tarissement des idéologies a fait resurgir du passé les fanatismes religieux et nationalistes, renforçant la xénophobie, encourageant les discriminations de tout ordre. ( Cette phrase est prémonitoire, regardons autour de nous). A cela s’est ajoutée l’inertie de la communauté internationale, incapable de traiter les questions d’environnement et de répondre aux périls climatiques… La vitesse de l’information est aujourd’hui fulgurante. Terra eco ne veut pas jouer à cette course insensée qui participe à notre abêtissement à tous. L’immédiateté est l’ennemie de la réflexion. Demain, Terra eco trouvera sa voie dans l’approfondissement de l’information plutôt que dans son accumulation…Terra eco ne croit pas dans le culte de la croissance économique sans limites. Terra eco refuse de placer dans les sciences l’espoir d’un remède à tous nos maux. Terra eco mise sur l’intelligence humaine ouverte sur le monde entier …. Terra eco doit être libre, affranchi des pressions extérieures, qu’elles soient politiques, financières, économiques ou publicitaires. »
Ce manifeste signé d’Edgar Morin, Jacques Perrin, Nicolas Hulot, Yann Arthus Bertrand et tant et tant d’autres personnalités connues, n’a pas eu grand retentissement!

Mais pourquoi appeler un journal «  le magazine du développement durable » ? quand on voit chaque jour un peu plus, le développement durable être rejeté des politiques et des décideurs du monde entier et de plus en plus de tous bords, hélas! L’écologie a été vidée de son sens, puis humiliée, et maintenant niée… l’ecologie  çà fait assez, le nucléaire, c’est bien bon, le gaz de schiste on salive ne y pensant et la Cop 21 qui a suscité de grands espoirs a accouché à peine d’une souris….. souris que , dès le lendemain, on a commencé a dépecer petits coups de dents?

Qui autre que le citoyen lambda peut espérer encore faire évoluer le monde? Et c’est pourquoi nous devrions tous souhaiter que l’aventure de Terra Eco continue avec sa version papier, sa version numérique et ses infos du matin dans lesquelles je puise souvent pour alimenter ce blog.

Les commentaires sont fermés.