Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/09/2020

Me voilà à nouveau, toujours aussi contestataire!

Je voulais abandonner mon blog, et me revoilà près de vous. Crée en octobre 2007, je le voulais en faire un hymne à l’espoir, l’espoir d’une vie meilleure, d’une société plus juste et surtout l’espoir que tous prenne conscience de ce que pouvait entraîner le réchauffement , plutôt le dérèglement climatique et le disparition de la biodiversité.

J’ai essayé de mettre en valeur les initiatives enrichissantes... mais peu à peu ait été enclinte à critiquer ...et condamner.

Cela me choquait car ma devise depuis ma prime jeunesse est une phrase d’Erasme : « Ne pas juger, ne pas critiquer, ne pas condamner... mais comprendre ».

Seulement voilà je ne comprends plus!

Alors j’ai essayé d’abandonner mon blog. J’ai arrêté d’écrire et je voulais le clore.

Je ne pouvais imaginer l’épidémie  du coronavirus, l’hysterie, la folie de tous les peuples attisée par des médias irresponsables qui utilisent toutes les ressources de la psychologie pour mettre en condition des êtres qui ont perdu la réflexion « humaine » et le «  bon sens » qui caractérisait les hommes depuis les temps les plus lointains..

Alors j’ai rouvert mon blog et écrit quelques feuilles «  Journal d’une vieille confinée contestataire ».

J’ai découvert beaucoup d’autres personnalités qui pensaient comme moi, mais à eux s’attachait le mot «  complotiste » . J’ai été choquée car je sentais que j’allais moi aussi être affublée de ce mot qui me caractérise si peu.

Les mois ont passé, j’ai à nouveau réfléchi... et je continue.

Je ne suis pas complotiste mais j’ai gardé mon libre arbitre et j’ai tenu à me faire mon opinion moi même sur ce corona. J’ai cherché et étudié des centaines de documents, j’ai analysé tous les graphiques officiels que j’ai pu trouver.

Je ne croyais pas possible de découvrir  autant de preuves de manipulations.

Un exemple: on nous montre le graphique des cas positifs. Ces derniers augmentent mais il y a des millions de tests et avant ....il n’y en avait aucun. Or on sait très bien que cas positifs ne veut pas dire malade. En Islande où on avait testé tout le monde, 9 sur 10 des cas positifs ne se sont aperçus de rien. Mais on ne nous montre pas la courbe des morts, dommage car elle est quasiment plate.

Et j’ai récolté des quantités de choses révoltantes. Les masques super protection ! Beaucoup en ont confectionné dans des vieilles « queues de chemise ». La chaîne et la trame sont plutôt lâches. 0,06 microns, 60 nanomètres, c’est la taille d’un virus. On voit à l’œil nu l’espace entre la chaîne et le trame du tissu donc un bon millard de corona pourraient passer en même temps.

Et même les masques plus sérieux ne servent pas à grand chose. De plus, une personne de mon entourage qui est masqué toute la journée souffre de maux de tête, de fatigue et de difficultés à se concentrer. Et certains de ses collègues à lunettes ont des problèmes d’infections oculaires.  Des médecins, des pédiatres ont remarqué la même chose. Encore des complotistes sans doute!

Du coup j’assume et continuerai à écrire aux yeux de tous ce que je découvre dans des heures d’études.

Pourquoi ce monde conditionné? . On en trouve un exemple avec la nazisme né et peaufiné pour mettre tout le peuple aux pieds d’Hitler et de ses comparses. Alors aujourd’hui pourquoi? oui pourquoi?

À bientôt.

Commentaires

Bien dit !

Écrit par : Dominique | 16/09/2020

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire