Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Revoilà le journal de la vieille confinée, toujours aussi ...contestataire!

Et oui, je reprends  mon journal de vieille confinée contestataire. Je le regrette car toute ma vie j’ai respecté les lois et appris à mes élèves à les respecter. Mais les informations que j’ai glanées  ces derniers jours m’ont encore une fois révoltée.

 Hier, le titre "derrière la vague épidémique, la vague psychiatrique"  m’a fait sursauter. Le chef  de pôle d'un hôpital psychiatrique à Saint-Denis raconte quels sont les malades qui arrivent, très nombreux depuis le confinement.    Beaucoup subissent un épisode dépressif, mais "50 % des patients  souffrent de pathologies schizophréniques graves et ce  sont des patients sans aucun antécédent psychiatrique. On observe chez eux une tension permanente, des angoisses, des hallucinations,  des troubles de l'humeur, des confusions et souvent une violence incontrôlable».

Il affirme que la violence vient d’une grande souffrance: « Si un patient est menaçant, c’est qu’il pense que vous le menacez ». Car conclut-il: «  la violence c'est avant tout de la souffrance » De plus, a cause du confinement, un seul patient  par chambre donc le nombre de lits disponibles devient aussi rare qu’ l’hôpital. Et il s’attend a pire avec ce second confinement.

Autre information sur la santé mentale des Français, le suicide. Depuis mars 20% des Francais sélectionnés pour l’étude confient avoir eu envie de se suicider  et 17% l’ont envisagé. Il faut dire que chefs d’entreprises, commerçants, chômeurs, jeunes auto-entrepreneurs et étudiants et tant d'autres…. n’ont plus aucun revenu. 

 Aujourd’hui c’et une info de Doctolib qui m’ a confortée dans ma révolte. Doctolib a constaté une baisse de 10 à 15 % des rendez-vous chez le médecin et une hausse de 38% des annulations entre le jeudi 29 octobre et le mardi 2 novembre Il vient d'envoyer plusieurs millions de mails afin d'inciter les patients à ne pas déprogrammer leurs consultations .Doctolib explique que ce phénomène aura une  conséquence directe sur l'état de santé des patients avec un dépistage tardif des cancers, un mauvais  suivi des maladies chroniques et des grossesses. Même appel des médecins libéraux!

Et le Cancer!!!! 160 000 Morts par an en France La semaine avait commencé par une   " alerte rouge" lancée par la Ligue contre le cancer. (Quatre personnes très proches ( oui 4, … tous encore jeunes)  sont mort de cette maladie., ce qui m’y a rendue particulièrement sensible.)

 Axel KHAN président de la Ligue, affirme que 30 000 cancers ne sont pas détectés et 30 000 non traites. Le Premier confinement a entrainé des retards de diagnostic, des décalages dans les prises en charge et plus graves, des suspensions de traitements. Et il craint que le problème ne s’aggrave pendant ce nouveau confinement. L’Institut Gustave Roussy  projette d’ailleurs une augmentation de 3 à 5 % des morts par cancer dans les prochaines années.

Dernier volet de mon étude, le télétravail: on rappelle que la sédentarité c’est 10% des morts en Europe ( OMS). Moins on bouge, plus on mange, parait-il! Et nous revoilà avec l’obésité dont le fameux Covid raffole. Ne plus bouger, c’est aussi la fonte musculaire qui occasionne des chutes. S’enchainent les maladies cardiovasculaires, le fameux AVC et le diabète. Quand à l’état psychologique, enfermé sans contacts sociaux, c’est la dépression qui gagne.

Et voila pourquoi je suis indignée, les morts du Covid sont les « bons morts », ceux dont on fait la vedette de nos médias, qu’on plaint même s’ils ont 90 ans et sont en mauvaise santé ( on a dit 2 a 5 causes de comorbidités).

 Le cancer, même lorsqu’il touche des enfants est un problème mineur.

Quand aux pauvres humains qui deviennent "fous", formatés pour le devenir par des médias qui entretiennent une paranoïa insensée,  permettez moi de dire "Tout le monde s’en fout".

Personne , sauf quelques sites peu « voyants »  et quelques personnalités contestées ne dit que les défenses immunitaires tendent vers 0 avec l’inquiétude  et l’enfermement, donc que les virus et autres vont particulièrement nous aimer . Et bien sur on ne dit que du bout des lèvres qu’il y a des moyens de les booster.

Sans le vouloir, j’ai été voyante quand j’ai affirmé dès le mois de mars que si, en 1940, les médias avaient traité les faits de guerre, comme on traite le corona avec des informations anxiogènes 24/24 et la mise en condition de tout un peuple,….en 1944, il n’y aurait pas eu 60 millions de morts mais le double. Ne seraient restés vivants  que des aliénés et heureusement quelques  résilients comme l’a si bien explique Boris Cyrulnik. 

Écrire un commentaire

Optionnel