Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/01/2017

La post-Vérité", mot de l'année 2016!le mensonge devenu "gouvernance du monde"!

Saviez vous que nous sommes entrés dans une nouvelle ère historique, l’ère de la « post vérité »? C’est l’hebdomadaire The Economist qui, dans son numéro de septembre 2016, a mis cette expression sur sa couverture. Et depuis le terme est repris à l’envie dans les médias. "Post-truth" (post-vérité) a même été désigné "mot de l'année 2016" par l'Oxford Dictionary. Selon le dictionnaire britannique, le terme est devenu "un pilier du commentaire politique",

 Qu’est ce que la post-vérité? en fait, c’est la calomnie, le mensonge, le mensonge affirmé droit dans les yeux, sans complexe et sans état d’âme. Le mensonge est devenu forme de gouvernance des états, dans la politique, la pub, la chimie, l’agrolimentaire, les laboratoires pharmaceutiques, l’industrie, le sport etc…et s’est répandu comme une trainée de poudre dans les réseaux sociaux.

 Depuis des années déjà, les climatosceptiques avaient élevé les fausses études, les livres de « commande » au titre de vérité et grâce à cette désinformation, ils sont devenus une force politique et sociale, experte dans cette manipulation des esprits.

 Et, en 2016, la « post vérité »est devenue une gangrène, la presse l’a bien compris et j’ai relévé les titres suivants : «  le recyclage permanent de l’intox » ou « l’engrenage infernal de la désinformation ». On triche, on manipule, on déforme, on raconte des histoires, c’est un fait reconnu, étudié, par les sociologues et bientôt plus personne n’y trouvera à redire!

Il paraît d’ailleurs qu’on n’ est jamais aussi cru que « lorsqu’on arrange la réalité à sa sauce »! N’est ce pas Goebbels qui dans ses écrits sur la propagande a dit «  Plus le mensonge est gros, mieux il passe ! »

Des exemples ? Il aurait fallu un énorme volume pour une seule compilation..

 - « Donald Trump a été élu a cause de moi », écrit un  créateur de sites  de fausses informations ( eh oui, çà existe )

Il écrit ; "Mes sites étaient tout le temps consultés par des fans de Trump (...). Ils ne vérifient rien, ils partagent tout et croient en n'importe quoi", explique Paul Horner au Washington Post, et il ajoute: « les gens sont juste de plus en plus bêtes. Plus personne ne vérifie rien. Trump a raconté ce qu'il voulait et les gens l'ont cru. Et quand ces choses se sont révélées fausses, les gens s'en moquaient, parce qu'ils avaient déjà accepté cela comme des faits. C'est vraiment effrayant. Je n'avais jamais rien vu de tel »,…  De son côté, la Russie a ajouté son grain de sel et … le tour a été joué. Effrayant en effet!

- La campagne du Brexit, dont le résultat a surpris, a vu fleurir les fausses infos et, des la nuit de son succès ,son principal instigateur, Boris Johnson a avoué que sa phrase choc : « Nous envoyons 350 millions de livres par semaine à l'UE. Utilisons-les pour nos hôpitaux." était un mensonge.

- En France les primaires et la présidentielle sont le champ de bataille d’un ramassis de « hoax » «  (bobards) ou Alain Juppé est devenu « Ali Juppé » avec sa photo en ayatollah et François Fillon … « Farid Fillon ». Quand au traitement de la gauche par leurs opposants, il y a de quoi être souvent écoeuré.

Avant de publier sur Facebook ou autre des infos glanées au fil des sites, il serait bon d’aller faire un tour sur le site « Hoax.com » ou l’on recense toutes les turpitudes inventées par des esprits malfaisants. Recue l’an dernier, envoyé par des « amis » une preuve de l’islamisation de la France, avait été recensée comme Hoax le 1 avril 2005 !. Mais il n’y a pas que ce site, quelques journaux même « classiques » dénoncent maintenant les fausses nouvelles, les bobards. 

Il y a  encore beaucoup a dire sur ce sujet, il y aura une autre note.

Les commentaires sont fermés.