Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/01/2017

Qu'en sera-t-il de la place des femmes dans la société future???

Je croyais en avoir fini avec le sort réservé aux femmes dans la société : 2 articles m’ont a nouveau fait réagir

Un article du Washington Post , relayé par Courrier International m’apprend que depuis janvier 2014, le nombre de femmes occupant la plus haute fonction politique dans leur pays est passé de 18 femmes chefs d’état contre 8 aujourd’hui !Le Washington Post a comptablisé les résultats de plus de 350 partis et candidats, à travers 105 élections présidentielles et parlementaires depuis janvier 2014.Sur la totalité de ces élections, vingt-huit comprenaient une candidate ou un parti politique dirigé par une femme. Elles se sont soldées par cinq victoires féminines seulement.

“Dans le monde entier, les citoyens n’ont plus élu directement une femme à la tête de leur pays depuis le Premier ministre norvégien Erna Solberg en septembre 2013

 Comment expliquer cela ? En grande partie par ”la montée d’outsiders populistes qui désavantage les candidates car ces mouvements avancent des positions plus conservatrices sur les droits des femmes, tout en dénigrant l’importance de l’expérience politique traditionnelle »

À l’aune de cette année 2017, 95 % des chefs d’État dans le monde sont des hommes

 Et ce matin, j’apprends que le Parlement Russe veut décriminaliser les violences domestiques , 368 députés ont voté le texte en première lecture, 1 seul a voté contre ! Le plus étonnant est que ce proijet est porté par une femme, député ultra conservatrice, qui estime , qu’on «ne veut pas de gens emprisonnés pendant deux ans et catalogués comme des criminels pour le reste de leur vie, pour une claque». Elle estime aussi que « les parents, en Russie, devraient avoir le droit de frapper leurs enfants car, dans la culture familiale traditionnelle russe, les relations entre parents et enfants sont construites sur l'autorité du pouvoir des parents, ».  Or 40% des crimes violents sont commis au sein de la famille , « 36000 femmes sont agressées chaque année par leur partenaire et 26000 enfants sont battus par leurs parents »

 Ce n’est pas en France, me direz vous ! Savez vous que le 10 janvier, Christophe Barbler, éditorialiste de l’Express a déclanché la polémique en affirmant que  l’égalité des salaires «  est une idée bien jolie mais elle est dangereuse pour notre économie ». Et oui ! «  Si on paye les femmes comme les hommes, à compétence égale »… on va ruiner l’économie. C’est drôle mais je croyais que c’était inscrit dans la loi depuis déjà un certain temps ! Or que voyons nous ? 26% de différence de revenu entre les femmes et les hommes, 13% à poste égal, et 42% au moment de la retraite.

Et ce n’est pas tout , sur le Figaro, il y a quelques mois, on nous expliquait que la construction de crèches permettait aux femmes de travailler à temps plein... occupant ainsi des postes que ne pouvaient plus prendre les autres. Bref, permettre aux femmes de ne pas devoir s'occuper toute la journée de leurs jeunes enfants augmentait le chômage.

Mes grands mères et tant de femmes de cette génération, ont lutté pour garder, après la guerre de 14 la place qu’elles avaient prise dans la société, elles qui avaient fait tourner l’agriculture, le commerce et l’économie toutes seules pendant près de 5 ans ! La génération de ma mère a inventé le féminisme et lutté pour affirmer ses droits au travail, au vote, à la politique, à l’épargne personnelle , etc…

C’est pour moi un sujet d’inquiétude, car actuellement il me semble qu’on cherche on replacer la femme à sa « vraie » place, mettre des enfants au monde et les élever. Les choses sérieuses sont affaire d'HOMMES!

Les commentaires sont fermés.