Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/08/2016

Histoires de Religions!

Qui a écrit «  Le XXIème siècle sera religieux ou ne sera pas »? On attribue cette phrase à André Malraux, il l’aurait employée cours des années 50.
Vérité ou non, la religion occupe le devant de la scène en ce début de siècle. Pourquoi est-il si difficile d’aborder sereinement ce sujet aujourd’hui? C’est au point de vue historique que j’ai préparé cette note, et pourtant, je l’ai lue, relue et transformée depuis une semaine sans oser la publier!


L’homme s’est toujours battu contre ses semblables, comme le font les animaux, pour de la nourriture ou un territoire mais la spiritualité d’où découlent les réligions l’a amené à décréter au cours des âges, que celui qui ne pensait pas comme lui, qui ne croyait pas comme lui , méritait un châtiment et souvent la mort. Et les 3 religions du Livre, qui ont le même Dieu, les mêmes saints et prophètes se sont particulièrement illustrées dans ce genre de combat en l’appelant  le « Bien contre le mal », ou le «  Dogme contre l’Hérésie ».


Aujourd’hui, au problème religieux, se mêle un problème identitaire car, en cette période de mondialisation, où on a tendance à se replier sur soi-même pour retrouver ses racines. Pour ne rien arranger, la religion est totalement instrumentalisée à des fins politiques ce qui exclut la sincérité et …la sérénité.

Etudier les religions, c’est découvrir aux XIème et XIIème siècle les Cathares auxquels il faut adjoindre les Vaudois, des hérétiques qui refusent certains rites catholiques et qu’avec la Croisade des Albigeois, suivie de l’Inquisition, on s’est efforcé de faire disparaitre. Qui connait le massacre de Béziers en 1209, où plus de 20 000 habitants furent massacrés?
Une autre hérésie fut le protestantisme et tout le monde a appris le Massacre de la St Barthélémy et sa date, 24 aout 1572. Ce fut d’abord un massacre des chefs protestants puis la violence dégénérant, le massacre généralisé des protestants de tous âges, sexe ou rang social . La tuerie dura plusieurs jours, avec des atrocités: 3000 morts à Paris, 10000 en province. Ce qu’on sait moins, c’est que le pape Grégoire XIII fit chanter un Te Deum, graver une médaille et peindre des fresques montrant les rues jonchées de cadavres.


Massacres au nom de la Religion! un peu plus tard, ce fut au nom de la Raison. Après la Révolution qui avait fait tant de victimes, la jeune République s’est rendue coupable de tous les excès durant la Guerre de Vendée. J’ai redit bien des fois mon attachement à cette terre et je possède le livre écrit par un ami de ma mère, André Retail «Instituteur en pays de chouannerie » . On ne peut taxer cet homme de partialité car ce vrai laïque ( au sens noble du terme: accueillant toutes les croyances) cite les écrits des responsables.
Cotés Vendéens: A Machecoul, 500 Républicains massacrés « liés les uns aux autres, à genoux devant la fosse qui devait les ensevelir ! Le président du District fut égorgé après avoir eu les poings sciés! »
Côté Républicains, après la défaite de Savenay, plus de 6000 massacrés. «  Il n'y a plus de Vendée, elle est morte sous notre sabre libre, avec femmes et enfants. Je viens de l'enterrer dans les marais et les bois de Savenay. J'ai écrasé les enfants sous les pieds des chevaux et massacré les femmes. Je n'ai aucun prisonnier à me reprocher"
Quant aux prisonniers qui croupissaient dans les prisons de Nantes, 10 000 furent noyés la semaine de Noël 1793, emmenés en bateau au milieu de la Loire et jetés par dessus bord.
La consigne était «  tout brûler villages, métairies, cultures, bois, landes et genêts et passer par les armes tout être vivant! » C’est ce qui fut fait aux Lucs les Boulogne où , après avoir incendié le village 600 personnes dont 110 enfants de moins de 8 ans furent massacrés.


Et André Retail écrit «  Lorsque le passé a la violence inhumaine des Guerres de Vendée, il se prolonge durablement dans la vie des générations » et « Comment comprendre la vie en Vendée, le conservatisme politique, les mentalités, le problème scolaire, la vie privée et la vie sociale si on ignore les évènements de la Guerre de Vendée? » ( c’était écrit dans les années 50)


Les tensions avec les protestants ont disparues, je croyais les relations apaisées avec le judaïsme. Je voyais un début de compréhension et des tentatives réussies de dialogue avec l’islam et, en ce début de siècle, non seulement il y a l’islamisme (qui n’a rien à voir avec l’immense masse des musulmans) mais on observe un raidissement des croyants vis a vis de leurs «frères » des 3 religions du Livre.

On en reparlera dans une prochaine note.

 

Les commentaires sont fermés.