Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/03/2016

Le Conseil de l'Europe s'alarme du racisme en France


Non, je n’ai pas trouvé l’information suivante dans nos médias français, mais sur le site suisse de la Romandie et j’ai eu envie de citer des passages de leur article.
Le 1er mars 2016: « Des experts du Conseil de l’Europe ( ECRI: Organe de protection des droits de l’homme) se sont inquiétés de la "banalisation" des discours racistes en France, y compris de la part de responsables politiques. Ils déplorent aussi "l'accroissement des violences racistes, antisémites et islamophobes".

Les violences racistes recensées par le ministère français de l'Intérieur ont augmenté de 14% entre 2012 et 2014, et même de 36% pour les seules violences antisémites. Leur rapport dénonce aussi l'homophobie et les discriminations anti-Roms.

"Le discours de haine, de par sa banalisation dans la sphère publique, demeure un sujet de préoccupation", a commenté le secrétaire général de l'organisation paneuropéenne, Thorbjorn Jagland. Il a appelé les responsables politiques à s'abstenir "de tenir des propos qui stigmatisent des groupes déjà vulnérables et attisent les tensions dans la société française".

Discours islamophobes
Les experts européens évoquent aussi une persistante "préoccupante" des discours islamophobes. Ceux-ci sont alimentés par "certains responsables politiques".
( Ils citent nommément le FN et certains politiques et donnent des exemples).

Réglementation à clarifier
On déplore également des décisions prises "au nom d'une conception restrictive de la laïcité". Elles peuvent être "perçues comme sources de discrimination »
( la encore exemples avec les noms et les faits)
Les experts européens demandent aussi aux autorités de "clarifier" la réglementation concernant l'accompagnement de sorties scolaires par des mères d'élèves portant le voile. En décembre 2013, le Conseil d'Etat avait jugé son interdiction illégale. ( Tiens mais on ne l’avait pas su!)
Mais la circulaire qui précisait cette interdiction n'a pas été abrogée, si bien que "des incidents de même nature se reproduisent régulièrement",

Réforme promise
L'ECRI demande aussi aux autorités de légiférer pour que le racisme ou l'homophobie constitue "une circonstance aggravante de toute infraction pénale ordinaire". Une réforme promise à plusieurs reprises l'an dernier par le président François Hollande.

Quant aux Roms, les autorités françaises doivent leur accorder une domiciliation administrative, même s'ils n'ont pas de résidence stable. Et ce afin de ne pas entraver leur accès "aux droits de base", notamment à la scolarisation de leurs enfants, soulignent les experts.

Ils signalent également une inflation de discours de haine sur Internet et les réseaux sociaux "malgré les efforts des autorités pour endiguer ce phénomène", mais aussi lors des manifestations contre l'instauration du mariage homosexuel, début 2013. A cette occasion le "discours de haine homo/transphobe s'est cristallisé en France", juge l’ECRI.

Bigre, savions-nous que notre pays avait eu une telle condamnation par le Conseil de l’Europe? J ’avais toujours appris à mes petits élèves, en leçon de morale que le mensonge par omission était un mensonge aussi grave que les autres.Mais quel décideur et homme politique ne ment pas maintenant?

Les commentaires sont fermés.