Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/11/2015

Pourquoi il faut dire " Merci" au Pape François!

Hier, c'était l'hommage de la France parlant d'une seule voix pour honorer la mémoire des malheureuses victimes innocentes d'une monstrueuse barbarie. Que de Marseillaise, de drapeaux et de belles paroles! Ce matin la vie reprend son cours et chaque parti politique n'a d'autre but que ... de dénigrer, d'éxécuter  , en paroles, ceux qui détiennent le pouvoir.

Les médias ont été à la hauteur de l'évènement hier, mais peut-on dire que nos médias actuels font de l’information! Je me pose de plus en plus souvent la question: «  Pourquoi barrer la route à tout ce qui déroge à la pensée unique? Quelles forces obligent à faire taire la voix de ceux qui pensent autrement et avant tout à ceux qui disent que l’ultraliberalisme, la domination des grandes puissances sur les pays en développement, le pouvoir de la finance, le gaspillage des ressources de notre planète , les guerres incessantes nous mènent à la catastrophe?" Souvent ce ne sont ni des révolutionnaires ni même forcément des gens de gauche. Il y a tant de philosophes, de penseurs, de politologues, d'économistes et même des prix Nobel, qui ont l'obligation de "la fermer" pour parler vulgairement .

J’ai emprunté dans ma bibliothèque «  Médiacritique(s)»  le journal trimestriel d’octobre 2014 d’Acrimed. Il s’intitule «  La messe du 20h » et les exemples abondent d’une information incomplète, tronquée, orientée, sans aucun pluralisme d’idées, avec, en une dizaine d'années,  une augmentation exponentielle de faits divers. Le bon peuple se doit de se contenter de ce qu’on lui impose. et surtout ne pas trop réfléchir. Car 2 citoyens sur 3, reconnaissent s’informer exclusivement grâce à la télévision, surtout parmi les classes les plus populaires.

Or maintenant la télé, ce n’est plus la lecture approfondie de documents fabriqués par des personnes observatrices et analystes dans la durée, mais un flot ininterrompu d’informations. Sa principale vocation est d’appeler à réagir, émotionnellement le plus souvent. Présenter des événements inquiétants, violents, perturbants, gênants, qui appellent les spectateurs à la fascination et/ou au dégoût, tel est le principe de l’information actuelle.
Il ne faut pas oublier que l’information est devenue un commerce qui doit faire évènement. Principes a appliquer: une information doit chasser l’autre, ne jamais revenir sur les origines des événements, ne jamais traiter les causes et les effets, ce qui mène à des manipulations par omissions peut-être ? pour répondre à la bienséance sans doute?
Et puis un flot continu d’actualités anxiogènes, décousues mais martelées en permanence empêche toute réflexion et est en train d’asservir le monde entier aux technologies, à la distraction, à la consommation . Qui a encore la capacité de douter, d’approfondir, de questionner, d’analyser et l’envie de débattre?

Finalement l’information n’a plus pour but de s’informer pour faire des choix plus réfléchis mais de consommer (avec le rôle omniprésent de ma pub) , d’admettre la vie quotidienne sans trop réfléchir et ne connaître du monde que ce qu’on juge utile de dire.
Un certain Orwell avait prédit çà, je crois, mais il était au dessous de la vérité.

Je ne peux m’empêcher de penser a nouveau à mes élèves. Avant 1965 ils me disaient : «  c’est vrai, maîtresse, on l’a dit dans le poste. » avec de grands yeux candides. Après 1965, les 2 derniers mots ont changé « … je l’ai vu a la télé » et là, c’était l’oracle et le guide suprême avec la force de l’image. Je pensais qu’en grandissant ils développeraient leur esprit critique. Comme j'étais naïve!

Et c’est pourquoi il faut remercier le Pape François d’oser dire publiquement et sans fard, au monde entier, ce qu’il pense . Il est dommage que nos médias, dans un pays où on nous rabâche les racines chrétiennes de la France, n’osent même pas nous retransmettre intégralement ses paroles. Mais pourquoi a-t-on tant de fois omis " L'expérience montre que la violence, le conflit et le terrorisme se nourrissent de la peur de la méfiance ainsi que du désespoir provenant de la pauvreté et de la frustration."  n'est ce pas parce que cette phrase implique que nous, occidentaux , aurions une part de responsabilité????

Les commentaires sont fermés.