Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/07/2015

Paroles de Socrate, universelles et tellement d'actualité!

Tout le monde a entendu la phrase célèbre de Socrate «  Connais toi toi-même ». Ce philosophe de la Grèce Antique, vivant au  Vème siècle avant J.C. a été qualifié par l’oracle de Delphes de «  le plus sage et le plus savant des hommes ». C’est un sage qui, à l’usage des humbles et de la jeunesse,  dispense sa sagesse dans des dialogues qui sont restés d’actualité. Malheureusement éduquer la jeunesse, lui apprendre a devenir soi-même, avec un point de vie moral dominant  était déjà suspect à cette époque. Et c’est pourquoi il fut condamné à boire la ciguë, ce que tout le monde sait!

 

C’est dans la revue  « Alternative Bien-Etre » que j’ai trouvé ces « paroles de sagesse »

 

Quelqu’un vint un jour trouver le grand philosophe et lui dit :

« Écoute, Socrate, il faut que je te raconte comment ton ami s'est conduit.

– Attends un instant. Avant de commencer, as tu passé ce que tu as à me dire a travers les trois tamis ?

– Les trois tamis ?

Le premier tamis est celui de la vérité. As-tu vérifié si ce que tu veux

me dire est vrai ?

– Non. J’en ai simplement entendu parler…

– Tu ne sais donc pas si c’est la vérité. Essayons de filtrer en utilisant un

autre tamis, celui de la bonté. Ce que tu veux m’apprendre sur mon

ami, est-ce quelque chose de bon ?

– Ah non ! Au contraire.

– Donc, continua Socrate, tu veux me raconter de mauvaises choses sur

lui et tu n’es même pas certain qu’elles soient vraies. Tu peux peut-être

encore passer le test, car il reste un tamis, celui de l’utilité. Est-il utile

que tu m’apprennes ce que mon ami aurait fait ?

– Non. Pas vraiment.

– Eh bien !, dit Socrate en souriant, si ce que tu as à me dire n’est ni vrai,

ni bon, ni utile, je préfère ne pas le savoir, et quant à toi, je te conseille

de l’oublier… ».

 

Pour qui ouvre grands les oreilles sur ce qui se dit dans les conversations de tous les jours,  ce qui envahit médias, reseaux sociaux et Internet,  il est impossible de croire que le monde actuel connaisse ces paroles, et encore moins qu’il les fasse siennes !

 

Je pense aussi qu’il ne faudrait pas ignorer les phrases qu’il a dit devant ses juges avant de boire la cigue et de disparaitre,  phrases de sagesse de paix et d’amour pour répondre aux accusations de « corrompre  la jeunesse»

«  Car toute mon occupation et de vous persuader, jeunes et vieux qu’avant le soin du corps et des richesse, avant toute autre soin est celui de l’ame de son perfectionnement. Je ne cesse de vous dire que ce n’est pas la richesse qui fait la vertu, au contraire que c’est la vertu qui fait la richesse et c’est de là que  naissent tous les autres biens publics et particuliers »

 

 

Croyez vous que le monde change? 5 siècles avant JC et aujourd’hui, « enseigner la vertu », c’est « corrompre la jeunesse! »

 

Les commentaires sont fermés.