Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/07/2015

Dans la foulée de l'Encyclique du pape François.

Je viens d'apprendre qu'à la surprise générale l'encyclique du pape François se place 4ème dans le top 20 des meilleures ventes de livres en France.
Ce livre a été tiré un 70 000 exemplaires alors que le téléchargement est gratuit sur Internet. Succès de librairie pour ces  187 pages denses et pas faciles pour un lecteur moyen, je trouve cela merveilleux et encourageant. 
Il faut être le pape Francois  pour oser affirmer la menace de destruction de la planète par le réchauffement climatique et le consumerisme, pour parler de devoir d'accueil, de  partage, d'aide  envers les démunis et les plus pauvres. Il a le courage de rappeler que l'église a son mot à dire sur les enjeux sociaux économiques et politiques.
 
Et c'est bien là que le bat blesse  ... les climatosceptiques en particulier. Eux qui se disent bons catholiques, eux qui sont riches des dons des industriels de renommée mondiale, eux qui sont écoutés par la plupart des dirigeants mondiaux, ne pouvaient imaginer un tel désaveu.  Les 5 candidats républicains à la présidentielle américaine de 2016 sont climatosceptiques et bien embarrassés. 
 L'un affirme " qu'il faut laisser la science aux scientifiques et se concentrer sur la théologie et la morale" , l'autre " qu'il ne bâtit pas sa politique en fonction de ses évêques, ses  cardinaux ou de son pape". Un conservateur américain a même traité le pape de "l'homme le plus dangereux de la planète"
 
C'est qu'il ne fait pas bon, dans notre monde actuel, avoir un autre mode de penser que la pensée unique qu'on nous martèle  et nous impose. 
 
Et si les églises se mêlent de ce qui ne les regarde pas, cela va sans doute aider les gens à comprendre et à réfléchir, mais bien désoler nos dirigeants! 
En France, le mot " écologie" risque de ne plus caractériser de doux farfelus décroissants, car, dans la foulée de l'encyclique papale, les représentants des instances des six principaux culte de France ont remis le 1er juillet à François Hollande une déclaration commune appelant l'adoption "d'un accord contraignant applicable à tous lors de la conférence de Paris sur le climat en décembre"!
Catholiques, protestants, orthodoxes, juifs, musulmans et bouddhistes se levant tous pour la même cause, enfin un geste fort pour l'écologie. 
Dans ce texte, on lit:" Ayant perdu de vue sa relation à la nature et son intime interdépendance avec tout ce qui constitue celle-ci, l'humanité s'est fourvoyée, dans un rapport de domination et d'exploitation mortifère de l'environnement... En détruisant l'environnement l'humanité se détruit elle-même... Nous appelons un sursaut des consciences vers une action climatique conséquente et à une remise en question de nos valeurs et de nos attitudes. Refusons l'indifférence et l'avidité. Ouvrons-nous à la compassion et à la fraternité. Sortons de nos égoïsme. Soyons solidaires et prenons le bien commun pour boussole. Persévérons et valorisons chaque action. ».
 
Il n'y a rien à ajouter à ces lignes, espérons qu'elles seront entendues et comprises!
 
 

Les commentaires sont fermés.