Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Bonne année à tous et cultivons le bonheur!

Je ne veux pas laisser passer ce début d’année sans souhaiter à ceux qui me lisent une année 2021 plus heureuse que 2020.  …..  cette année où un minuscule virus  nous a obligé à abandonner relations humaines, partage avec ses amis et connaissances et accolades avec ceux que l’on aime. La négation de l’humanité et la négation d’un besoin essentiel à la Vie!

Le Covid bien sûr, il faudrait lui barrer la route, mais n’y aura-t-il pas finalement autant de morts d’inquietude, de solitude, de chagrin, de désespoir de la perte de son travail, de l’effondrement d’une situation qu’on était en train de créer et qui commençait à permettre de vivre. Je plains les jeunes. On a beaucoup entendu parler d’idée de suicide mais 2 fois, on m’a cité des suicides effectifs. 

Les psychiatres disent être aussi débordés que les réanimateurs par toutes les hospitalisations dues au Covid. 

Mais de cela pas un mot, avoir de pareilles pensées est sans doute encore le fait de ces fameux « complotistes » qui sont partout. 

Les chercheurs en neurosciences estiment que chaque personne a environ 25 000 pensées par jour. La plupart d’entre elles se répètent à l’infini, de façon circulaire, obsessionnelle, sans aucun progrès. Ce sont des souvenir mal digérés, des traumatismes qui ressurgissent constamment, ou encore des anxiétés sur l’avenir qui sont toujours les mêmes. Et depuis l’apparition de ce virus, comment ne pas être traumatisés dès qu’on ouvre radio, télé ou ordinateur! 

Alors si ces voeux de bonne année impliquent le bonheur , quels sens peut on trouver a ce mot dans l’année écoulée?

Je pense que ce bonheur il faut le fabriquer soi même en apprenant à oublier les médias et en étudiant et examinant les faits, en sachant que le progrès, la consommation, le civilisation numérique n’engendreront que l’insatisfaction mais jamais le bonheur. 

Par contre apprenons à être reconnaissant de ce que la vie nous apporte car finalement même dans les pires circonstances on peut remercier la Vie. Mais surtout apprenons à partager ce bonheur dont on est responsable. 

Être heureux! C’est ce à quoi chacun aspire et soyons conscients que nos dirigeants, les médias font depuis quasiment un an tout ce qui est dans leur pouvoir pour que ce soit impossible!

Et je terminerai par cette citation de Bouddha

« Des milliers de bougies peuvent être allumées avec une seule bougie, et la vie de cette bougie n’en sera pas raccourcie. Le bonheur ne diminue jamais en étant partagé”.

Bonne année à tous et cultivons notre bonheur. 

Écrire un commentaire

Optionnel