Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Indignée, non! En 2020... complotiste!

« Toute contestation d’une affirmation officielle ou d’une croyance largement répandue est désormais considérée comme complotiste." Edgard Morin ( 99 ans)Twitter.

Cette citation d’E Morin m’a ouvert les yeux. Je me croyais « indignée » suivant le recommandation de Stephane Hessel, en 2010, lui aussi dans la grande vieillesse.

Et non! je suis complotiste

 

Je croyais être une bonne citoyenne, bien que parfois une opposante dotée de faculté d’analyse et de réfléxion, jamais opposée systématiquement  et capable de comprendre quand la pensée (politique, religieuse ou philosophique) était sensée, honnête et responsable.

Et bien non, je sais  dorénavant que je suis complotiste.

Je passe beaucoup de temps à faire chaque matin ce que j’appelle ma « revue de presse ». En cela, je continue ce que faisait  la lignée de mes parents et grands parents. Je note ce qui me choque.... et je réfléchis!

Depuis le début de ce Covid, tous ceux qui ont osé ne pas s’incliner devant la « docte assemblée » qui nous gouverne, ont été maltraité, humilié, abaissé à rang d’un nuisible qu’il faut écraser du pied. Médecins, virologues, même prix Nobel, psychiatres, psychologues, philosophes, tous ont été trainé dans la boue et réduits au silence. Et bien sûr tous ont été présentés comme «  complotistes ».

Jusqu’à aujourd’hui, ce mot avait un sens précis!

Je vais citer mes principaux sujets de révolte actuels. Le premier c’est le masque à l’école pour les enfants de 6 ans. Mon passé de maîtresse de CP m’ appris tant de choses. On est en train de détruire certains petits et plus encore ... petites pour leur vie entière. Ne pas voir les visages, les sourires, ne pas se toucher, apprendre que tout individu est un ennemi en puissance, c’est inculquer une peur panique de tout ce qui peut arriver et c’est détruire la joie de vivre. Et au fond de leur inconscient ( vous savez le cerveau limbique  qui nous joue tant de mauvais tours) il en restera quelque chose. C’est navrant et inconscient!

2 eme sujet de révolte, 1km au bas de chez soi pour faire une activité sportive. Je m’y refuse car je suis cycliste et n’irai pas tourner en rond dans le bourg au risque de le faire renverser quand à 700m de chez moi commence la campagne parcourue par un lacis de routes agricoles. Je rencontre beaucoup de gens à pied qui ont garé leur voiture au coin d’un bois et sont partis s’aérer. Comme ils ont raison! Quand je pense que le ministre de la sante allemand avait dit lors du 1er confinement que la marche en montagne, le cyclisme en campagne était «  le meilleur rempart » contre le coronavirus.

3eme sujet de révolte la fermeture des petits commerces alors qu’on s’agglutine dans les grandes surfaces. Nous a t on dit qu’à Barcelone, les petits commerces étaient privilégiés et nous a t on appris que dans toute l’Europe, sauf 2 pays dont le France, les librairies étaient indispensables?

Je pourrais continuer ma liste mais je vais terminer par ma dernière découverte, l’encouragement à la délation. Voici un lien:

 

ttps://www.20minutes.fr/sante/2909507-20201116-proche-adhere-theories-complot-coronavirus-racontez

 

« Vous avez un proche qui adhère à la théorie du complot sur le coronavirus, racontez »

Et oui, voilà où nous en sommes rendus ... avec mes 88 ans, je me suis revue pendant la guerre. Dénoncez vos proches, ceux qui osent ne pas adhérer à la ligne officielle, on a déjà, hélas, trop entendu ça. Pourtant il y a une différence, nos dénonciations s’entassaient à la Kommandantur, maintenant dans les data Center ce qui permet un fliquage permanent, et mondial ... puisque tant d’organismes y ont accès.

Penser et surtout écrire cela, c’est sûrement la preuve que je suis « complotiste » puisque la définition de ce mot, en 2020, est devenue «  capable de s’informer, garder son bon sens et faire preuve de réflexion ».

Écrire un commentaire

Optionnel