Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Tant d'avancées technologiques ou informatiques inutiles ou ridicules!

Depuis que j’ai découvert l’informatique, je me passionne pour toutes les nouveautés que nous apporte la technique, .... intelligence artificielle et objets connectés.
Je suis de plus en plus désolée de voir que beaucoup d’inventions dont on se délecte sont totalement inutiles.
Ce n’est pas moi qui ai inventé cette formule, Théodore Monod, mort en en l’an 2000, a affirmé que jusqu’à la dernière guerre les inventions étaient pour soulager l’homme des tâches pénibles mais que de plus en plus on mettait sur le marché des choses totalement inutiles en nous persuadant qu’elles étaient indispensables. S’il revenait il découvrirait combien ce marché a envahi le monde.
C’est sur la lettre de Futura Tech que j’ai découvert le sac à dos intelligent qui intègre une puce Google qui permet de piloter un mobile connecté en Bluetooth. Cette puce a d’abord été introduite dans un sac à dos Saint-Laurent à neuf cents 995$, mais depuis peu c’est Samsonite qui la commercialise à moins de 200 $ et qui espère en vendre beaucoup. On peut aussi acheter une veste Lewi’s pour le même usage.
C’est en effectuant des gestes sur la sangle du sac à dos ou la manche de sa veste, par exemple frotter le tissu de bas en haut ou le tapoter que l’on peut prendre des appels, lire ou dicter ses mails etc..., bref faire tout ce que fait un smartphone.
Heureusement l’article se termine par une phrase sensée : « on peut se demander où est l’intérêt puisque le smartphone est censé être dans une poche ou dans le sac à dos » !
Et c’est tous les jours que je reste sans voix devant des inventions aussi inutiles que celle-ci !
Je ne peux m’empêcher de citer Jean-Marie Pelt : « les possibilités que nous offrent les sciences nous donnent l’impression que nous avons dominé la nature. Il en découle une société où on est consciemment fier et médusé par les objets technologiques et les gadgets alors que nous en sommes inconsciemment esclaves. On a perdu la dimension intérieure de l’être au profit de progrès superficiels. »
Effectivement que dire du miroir connecté qui analyse les différences de votre peau et par l’intermédiaire duquel vous pouvez vous comparer avec d’autres. N’est ce pas une nouvelle forme de «  miroir, mon beau miroir, dis moi qui est est la plus belle ? » de Blanche Neige?
Nike avait lancé une chaussure connectée qui se laçait automatiquement ... apparemment ça n’a pas dû être porteur.
Il y a aussi la bougie connectée qu’ on peut allumer grâce à son smartphone.

J’apprécie la technologie qui facilite la vie au quotidien et qui nous permet de vivre mieux mais souvent je pense comme Théodore Monod ( encore lui, souvent une référence): « comme il est difficile de vivre dans un monde matériellement ultraperfectionné et moralement infantile. »
Je suis depuis des années le CES de Las Vegas ( salon de l’invention technologique grand public) et me régale des choses ridicules et absurdes qu’on nous présente. En 2020 il y avait le dossard a endossé à votre chien pour inscrire l’humeur de votre chien sur votre smartphone. En plus du frigo qui se déplace pour vous apporter une bière sur le canapé il y a eu le robot qui pense à faire le plein de papier toilette à votre place.
Je ne suis pas le seule à trouver ces inventions ridicules. Un français s’est fait remarquer cette annee au CES. Un jeune grenoblois a loué un stand pour présenter sa « patate connectée ». Brave pomme de terre à qui on pouvait connecter son portable en Bluetooth et lui poser des questions via Siri et Alexa. Et la patate avait réponse à tout!
Le jeune français cherchait ainsi à se moquer des inventions parfois absurdes présentées sur le salon.

Écrire un commentaire

Optionnel