Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/01/2019

Serons nous des cyborgs?

Depuis longtemps je m’intéresse à l’intelligence artificielle et au transhumanisme. Ce mot est de plus en plus à la mode et je viens de découvrir un livre qui m'a enchantée « Leurre et  malheur du Transhumanisme » d’Olivier REY, philosophe et mathématicien . On voudrait nous faire croire que chaque homme  souhaite  devenir un être augmenté, un cyborg, plus robot qu’être humain.

Je cite Olivier REY « Tel est donc notre lot: vivre dans un monde où certains hommes, pressés ou jaloux veulent que les humains laissent place à des êtres plus performants Et dans cette galère tout le monde se trouve bon gré mal gré embarqué. Sans doute sommes-nous nombreux qui préférions rester à quai. Mais, enrôlé de force, nous ne pouvons traiter par le mépris la tempête qui s'annonce. Ce n'est pas avec joie que nous nous préoccupons du transumanisme. Nous y  sommes contraints! » Il s’emploie a démontrer le programme, le discours et finalement le mensonge transhumaniste.

Le but, nous rendre plus intelligent , plus fort, plus heureux et vivre plus longtemps voire indéfiniment. La propagande s’en mêle voulant nous faire croire que nous souhaitons être dote d’une intelligence des milliards de fois plus puissante que ia notre, ne jamais souffrir, ne jamais vieillir, ne jamais  mourir, une vie où tout n’est que plaisir et jouissance. 

La propagande veut nous faire croire que c’est dans la ligne du passé car mettre des chaussures, s’habiller, porter des lunettes, recouvrir son visage de crème solaire ou se faire vacciner, c’est faire de nous un « humain augmenté »!

Illich a écrit «  L’outil simple, pauvre, transparent est un humble serviteur, l’outil élaboré, complexe est un maître arrogant ». 

C'est que l’essence d’une activité et le caractère de ses effets changent avec l'échelle. Autrement dit ce qui est humanisant a un certain stade peut devenir déshumanisant a un autre. Mais on nous explique qu’on n’a plus le choix car le transhumanisme s’imposera de gré ou de force et que tous eux qui resteront à l’écart sont laminés.

Quant a la mort, on écrit que «  Le premier homme qui vivra mille ans est déjà né «  et on affirme que nous sommes «  la dernière génération à mourir! ».

Et le transhumanisme est soutenu par les géants d’internet. Ca les aide encore à asseoir leur emprise dévorante sur le monde. Google s’allie a de grands laboratoires pharmaceutiques, Mark Zuckenberg ( Facebook) créé un association pour « guérir toutes les maladies d’ici la fin du siècle ». Et pour être un humain augmenté, il faudra accepter de n’être plus ni homme, ni femme mais pouvoir devenir n’importe quoi, avoir les enfants fabriqués. Le couple avec enfant a eux, un souvenir du passé et … dépassé.

Olivier Rey écrit «  Dans l’esprit des bioprogressistes, les bioconservateurs sont destinés à devenir les chimpanzés du futur une condition aussi peu enviable que celles des grands primates  d’aujourd’hui, condamnés à disparaitre ou pour quelques rescapés, à croupir dans des zoos. »

Bref, je pourrais écrire encore longtemps, c’est un livre à lire. Je terminerai par la phrase d’Olivier Rey : » Nous sommes rentrés dans des temps apocalyptiques et nous ne sommes pas prêts.»

 A 87 ans, je ne suis pas concernée mais j’ai une famille nombreuse et ne lui souhaite pas un tel avenir!

Écrire un commentaire