Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/01/2016

Le cash: c'est l'argent liquide qu'on va supprimer, pourquoi?

L’autre jour, dans une conversation entre amis, il a été évoqué la disparition du cash. Outre que certains ignoraient ce mot pour désigner l’argent liquide, tout le monde est tombé de haut. Cette question tracasse pourtant les banques centrales depuis longtemps et elles essaient de l’imposer aux pays le plus discrètement possible.

Le cash! tant d’organismes mondiaux voudraient le supprimer: les gouvernements haïssent ces espèces qui permettent les achats en toute confidentialité, les banques ont peur d’un retrait général en cas de crise majeure, et les grands noms du numérique pensent au profit, tous cherchent comment nous enlever cet argent ,facile à utiliser, accepté par tout le monde, reconnu dans le monde entier mais qui a leur yeux a un défaut majeur, il est gratuit
Peut-on imaginer pour ceux qui mènent le monde que pas une banque ou un opérateur ne prélève sa dime quand nous payons notre pain , nos courses ou notre bus avec pièces et billets. Si nous donnons notre carte bancaire, les commissions vont de 0,5 à 5%, voilà qui devient juteux!

Dans notre société, l’argent n’a plus d’existence réelle, plus d’équivalent « or » ni une quelconque valeur. C’est un algorithme, une suite de 1 et de 0 quelque part dans le système informatique d’une banque … et c’est tout!

Selon Michel Santi, économiste, conseiller de banques centrales «  la suppression du cash serait souhaitable , ce serait un bon moyen de renouer avec la croissance dans un contexte de crise. En admettant que la BCE puisse se lancer dans une baisse de taux significative elle pourrait insuffler de l'inflation grâce à des taux d'intérêt négatifs »
J’ai sursauté, ai-je bien compris? «  taux d’intérêt négatifs! » mais si je ne suis pas trop bête, çà veut dire que mon argent ne me rapporterait rien et que j’en aurai de moins en moins en le plaçant. C’est vrai qu’alors les banques auraient intérêt a assurer seules la gestion de mon argent !
Cà vaut bien une recherche sur Internet! Et j’apprends que les taux négatifs ont déjà été utilisé en Suède en 2009, en Allemagne , en Suisse et même en France en 2014 et 2015!
C'est l'indication, à coup sûr une instabilité financière, mais je me demande comment çà permettra de renouer avec la croissance comme dit Michel Santi?

« Toutes les banques sont d’accord sur le principe que l’argent liquide va disparaître, c’est une question de temps…».
Déjà, la banque JP Morgan interdit le stockage  des pièces dans ses coffres, elle restreint les retraits comme ça se fait en Grèce, en Allemagne et … en France ( pas plus de 1000€ de retrait possible en liquide). Au Danemark, on va même retirer progressivement les caisses de magasins!
Et c’est pourquoi les géants de l’informatique salivent déjà.

J’avais lu qu’Orange rachetait Groupama pour lancer son application « Orange cash », je connaissais « Apple Pay». Et j’ai découvert « Lydia, » service de paiement mobile entre particuliers a partir de … 50c , français de surcroit . Fondé en 2013, cette application est employée par 230 000 utilisateurs et en attire 1000 chaque jour . Associés et partenaires de Visa et autres cartes, banques et enseignes, ces "apps" permettront de tout payer d’un clic, avec un smartphone!....  Et çà marche! Les jeunes qui sont nés avec cet objet "greffé " au creux de la la main sont enthousiastes. Il ne voit là ni rétrécissement de liberté, ni enrichissement exponentiel pour les organismes informatiques.

Pourquoi ai-je parlé de ce sujet aujourd’hui? J’étais ce matin avant 9 h dans mon Super U, c’est l’heure des vieux, ceux qui se lèvent au jour! Et j’ai regardé autour de moi: tant de femmes sortaient leur porte monnaie!
Décidément, dans notre société les vieux n’ont plus de place, ils sont rejétés et parqués, humiliés et considérés comme incapables de comprendre le monde, et maintenant on va leur prendre le point d’ancrage de leur vie, « leur petits sous », qu'ils peuvent compter! Que deviendront-ils quand ils ne pourront plus payer leurs courses ou prendre leur bus! Ce sera leur auxiliaire de vie qui agira à leur place, les humiliant encore plus.


C’est un sujet qui me tient à coeur, j’y reviendrai, exemples à l’appui!

Les commentaires sont fermés.