Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/07/2015

Faut-il encore écrire à la main? question beaucoup plus essentielle qu'on peut le croire!

De plus en plus souvent on parle de la fin de l’écriture à la main. On a affirmé que la Finlande avait  imposé l’apprentissage de l’écriture directement au clavier mais c’était en fait c’était l’écriture scripte ( lettres séparées) qui avait été remplacé l’écriture cursive ( lettres attachées). Dans mon lointain passé d’institutrice de CP, il m’est arrivé d’accueillir des enfants venant d’une école maternelle où l’on écrivait en  scripte ils n’ont eu aucun problème pour attacher leurs lettres. On peut effectivement privilégier l’une ou l’autre écriture.

 

Il n'en va pas de même pour le clavier comme vecteur d'apprentissage de l'écriture. Car le rôle du corps n’est plus essentiel. Abandonner l’écriture manuscrite,  pour beaucoup, ce sont des  des avantages, un progrès et la modernité surtout!

Les neuroscientifiques ne sont pas exactement du même avis.

jean- Luc Velay, chercheur en neurosciences au CNRS,  écrit d’ailleurs: «  Le geste d’écrire permet de se créer une mémoire sensorimotrice spécifique à chaque lettre. Cette mémoires du geste se réactive en situation de lecture en même temps que la représentation visuelle des lettres. Apprendre à écrire à la main facilite l’apprentissage de la lecture ».

Et Edouard Gantaz, chercheur lui aussi en neurosciences au CNRS  affirme qu’ apprendre à lire relève d’un processus complexe qui associe trois formats visuels audio  et sensorimoteur et ajoute « en écrivant à la main on maximise les chances de mémoriser les lettres d’autant que la main est le seul organe comportant un aussi grand nombre de récepteurs sensoriels ».

Et tous ces chercheurs disent qu’on perdrait la mémoire sensorielle si utile pour comprendre et retenir.

De plus, des expériences montrent que l’écriture à la main apprend à coordonner ses mouvements et que ceux qui écrivent ainsi sont  beaucoup plus habiles rapides et créatifs dans les travaux manuels.

 

C’est bien que j’ai constaté avec les petits qui m’ont entouré pendant tant d’années. Un petit bonhomme avait écrit une suite de mots sans pouvoir la lire et m’avait dit « Je ne sais plus comment ça s’appelle mais ma main  sait l’écrire ». Il y’a donc bien une mémoire de la main.

Et les étudiants la connaissent bien cette fameuse mémoire, ils savent  que prendre des notes permet synthèse, compréhension et mémorisation. Je pense que la plupart font encore comme les étudiants de ma génération:  révisions en vue des examens avec papier et crayon à la main car  tout ce qui a écrit est mieux retenu.

 

Je terminerai, par une histoire personnelle, à l’autre bout de la vie. Ma mère, érudite en beaucoup de domaines, avait rempli maints cahiers et classeurs de la  belle écriiture cursive des gens du début du 20ème siècle. Elle a continué jusqu’à sa mort à 98 ans! Les dernières années, dans les conversations, elle ne trouvait pas toujours les mots pour exprimer ses idées mais, disait-elle «  ma main ne m’a jamais fait défaut. Je peux écrire des heures sans chercher mes mots, j’ai l’impression que la partie restée jeune de mon cerveau est au bout de mes doigts! ». 

 

Faut-il se priver de cette intelligence sensorimotrice? la question est posée pour les générations futures…. mais puisque on affirme que des algorithmes régiront leur vie, auront-elles encore besoin de penser???

 

Pourtant je crois que l’écriture est la base de toutes civilisation. Ecrire, c'est transmettre le savoir.

c’est est un  « acte fondateur de l'homme . Supprimer le support physique de l'écriture est le plus grand danger qui nous guette. Sans mémoire, nous ne sommes plus rien. Nous devons accepter le progrès, mais le progrès ne doit pas nous aliéner. »

 

"Cela fait froid dans le dos", juge Danièle Dumont, docteur en sciences du langage " L'écriture manuscrite est absolument indispensable à la liberté. Écrire à la main permet de garder une liberté de production. On peut garder un document".

Et elle exprime une crainte:

"Il suffirait demain de couper le courant pendant 3 jours, et si personne ne sait écrire à la main personne ne peut consigner quoi que ce soit, personne ne peut plus communiquer. De plus,  puisque tout est connecté, rien ne peut être caché et rester personnel ».

 

Encore un sujet sur lequel l’humanité devrait s'interroger

 

 

 

Les commentaires sont fermés.