Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Arte: Génération écran, génération malade

Génération écran, génération malade. C’est sur Arte que j’ai trouvé cette vidéo, de 53 minutes, qui sera disponible jusqu’au 1er/12/2020.

Jusqu’à la fin de mes jours je serai toujours passionnée par les enfants en particulier par les plus petits ceux que j’ai eu devant moi à l’école pendant  plus de 30 ans.

J’avais été scandalisée en apprenant il y a peu de temps que la France etait classée 119eme sur 146 pays recensés pour l’activité des enfants. Mais où sont donc les petits Français?

J’avais lu 2 livres qui m’avait impressionnée, « la fabrique du crétin digital » de Michel Desmurget, chercheur en neurosciences, et « la civilisation du poisson rouge » de Bruno Patino, journaliste. J’avais retrouvé tout ce que je ressentais dans mes dernières années d’enseignement, la période 1970/1985. À cette époque, il n’y avait que la télé et pourtant les enfants étaient devenus accros et totalement différents dans leurs activités et leurs centres d’interets de leurs grands frères et sœurs.

J’ai regarde 2 fois ce documentaire en prenant des notes. Je l’ai beaucoup apprécié et  devrait alerter tous les parents.

Television, tablettes, smartphones consoles de jeux, c’est en moyenne 4h par jour pour les enfants de moins de 6 ans. Et cela augmente vite, 6h pour les ados au niveau du collège, plus d’heures dans l’année devant un écran que devant un professeur! Et ils consultent leur smartphone environ 200 fois par jour.

C’est qu’il ne faut rien manquer, ni le selfie, ni un like, ni une vidéo. Les réseaux sociaux remplissent leur vie! Facebook et You Tube, les plus anciens, Twitter et Instagram, et depuis peu la folie de TikTok, plus une multitude d’autres!

Mais revenons aux tout- petits. Beaucoup de bébés sont devant des écrans à partir de 4 mois. Ce bombardement sensoriel d’images font qu’une attention soutenue n’est pas possible. De plus , même a 2 ans, le cerveau d’un enfant n’est pas capable de la faire la différence entre le réel et le virtuel. L’échange par écran  ne stimule pas le même lobe frontal que la réalité. Et on nous montre des expériences très intéressantes.

Alors on observe des troubles du caractère, de l’humeur,  du langage qui est parfois absent des troubles du sommeil, de l’attention, des difficultés d’apprentissage, une nullité en créations manuelles ( les enfants  savent seulement caresser un écran) et même trop d’écran entraîne l’obésité.

De plus les écrans nuisent aux liens entre parents et enfants et empêchent un développement cognitif normal d’où un retard de langage. Personne ne peut le nier car les pédiatres  s’inquiètent devant les troubles et désordres nombreux des petits gavés d’écran. Serge Tisseron, psychiatre, interdit les écrans avant 2 ans et et jusqu’a 6 permet une heure maximum mais jamais aux repas, ni au coucher!

Pour les ados, c’est une addiction aussi dangereuse que la drogue. Hélas, qu’y faire car les applications sont justement créées pour rendre  captif l’être humain. Les réseaux sociaux détournent nos neurones par la récompense ( like entre autres) et nous rendent vulnérables psychologiquement.

En Chine, la cyber dépendance est soignée dans des organismes de désintoxication ou on est admis de 12 à 18 ans! C’est une discipline militaire qui règne dans ces centres. On y soigne surtout les joueurs de jeux vidéos qui sont les plus touchés.

Oui, pas de doute, il s’agit bien de la fabrique du crétin digital ! Toute une génération sacrifiée pour l’enrichissement des GAFAM.

Parlons des géants de la Sillicon Valley. Leurs enfants vont dans des écoles hors prix où, en plus de leurs cours, ils font du bricolage du jardinage, de la cuisine ou de la couture mais où il n’y a aucun écran!

Devinez vous pourquoi Steve Job, le fondateur d’Apple , a une journaliste qui lui disait : « Ah! Comme vos enfants ont de la chance d’avoir un  papa qui est l’inventeur de la tablette »... a répondu «  Mais mes enfants n’ont pas de tablette, ni d’ordinateur et n’en auront pas! »

Écrire un commentaire

Optionnel