Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Retour au bercail de la vieille ... contestataire

Je suis rentrée hier soir chez moi, après une dizaine de jours de déconfinement réussi. Et oui, réussi!  J’ai  beaucoup de chance car, géographiquement, j’avais la  possibilité d’un réel épanouissement!

Vie en camping car entourée d’une Nature luxuriante, plus belle que jamais et chaque après midi, vélo en bord de mer. Une vie authentique sans télé ni radio, détachée de la  paranoïa ambiante qui n’a pas dû cesser puisque ... je le retrouve intacte en revoyant  les infos.

Une telle «  mise en condition » de la terre entière sans aucun moyen de s’en sortir si ce n’est de jeter tous ces « outils de propagande » par la fenêtre n’a été expérimentée que par les Nazis avec le maître à penser - et à laver le cerveau-  de tous les Allemands .... Goebbels!

Le système a si bien marché qu’il a été maintes fois repris depuis.

J’ai toujours été légaliste, respectueuse des règles et des lois, et respectueuse de ceux qui les édictaient, même quand je n’avais pas voté pour eux. En 88 ans de vie, j’ai contesté oui, mais m’insurger comme aujourd’hui, je n’aurais jamais osé!

C’est la première fois que je comprends qu’il existe des complotistes , car à quoi rime ce comportement de nos dirigeants vis à vis d’un petit virus qui ne tue, hélas beaucoup trop mais surtout les faibles vieux et malades souvent? Avec une immunité déficiente ... à cause de notre civilisation.

On parle de la situation aux USA, en Amérique latine mais qui n’a pas été frappé en descendant de l’avion dans les aéroports américains par le nombre impressionnant d’obèses Blancs ou Noirs, obèses dont le poids fait paraître presque normaux les obèses français. Et déambuler dans les rues accentue  encore cette impression!

La bas, si vous faites la taille 38, vous paierez cher pour vous habiller, si c’est 48 a 58, c’est donné. Cherchez l’erreur! C’est sûrement ... plus vous êtes pauvres, plus vous êtes gros!

En Amérique latine, j’étais au Mexique en 1989, une de mes amies photographiait les femmes surtout mangeant glaces et autres nouveautés  venues d’Amerique, et sirotant coca cola ou soda toute la journée. «  Tu verras, me disait mon amie, comment elles vont devenir »

Quelques années plus tard, je suis au Guatemala et on nous accueille dans une plantation de café... équitable...où nous avons appris des choses énormes sur l’exploitation de ces populations et la fabrication de notre café aux marques mondiales. Mais nous avons aussi entendu que les Américains  leur avaient fait « abandonner leurs cultures de subsistance et leur avaient appris à se nourrir comme eux ». Ce brave producteur avait mal admis qu’on remplace les cultures indispensables à la nourriture des populations pour «  les plus grandes serres de rosiers du monde » pour citer un exemple et exploitées par les Américains, bien sûr.

Depuis la dernière guerre, au nom du progrès, de la science que ce soit alimentation et mode de vie, on a du tout abandonner...  tout le savoir que les hommes avaient mis des milliers d’années à accumuler.

On a tout condamné... et jeté! Et pour en arriver à un minuscule virus qui est en train de tuer beaucoup oui.... mais qui va enrichir exponentiellement les riches, plonger dans la pauvreté les vrais travailleurs et faire mourir de faim les plus démunis. Il y aura beaucoup plus de victimes des conséquences du virus que du virus lui même mais ça, on ne nous en parlera pas! Ou si peu!

Est-ce cela la civilisation? J’ai des doutes et je voudrais pouvoir en parler avec mes grands parents, nés dans les années 1880, pauvres oui, mais pleins de bon sens et d’intelligence qui parlaient beaucoup de l’avenir qu’ils imaginaient meilleur et plus heureux pour TOUS!

Je crois qu’ils penseraient que le monde est devenu fou

Écrire un commentaire

Optionnel