Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/11/2015

Le casque devenu berceuse numérique

Encore une information qui m’a indignée: l’emploi d’un casque pour endormir plus de 10 % des enfants de moins de 2 ans. J’en étais restée à une berceuse modulée et murmurée, en caressant la main ou la tête du bébé… un sourire quand il avait les yeux ouverts, un petit silence au moment où il fermait les yeux et puis une mélopée très douce qui se terminait quand la respiration du petit prenait son rythme de sommeil. J’ai tant de fois chanté pour endormir mes 3 enfants ou un de mes 10 petits enfants. J’ai même recommencé le mois dernier pour mon premier arrière petit fils!
Mais voilà, tout change, les casques audio remplacent maintenant les berceuses et sont devenus en quelque sorte des grands-mères numériques. Vivra-t-on maintenant le casque sur les oreilles? Le sondage indique que 21% des moins de six ans utilisent ces accessoires, 74% des 7 à 12 ans et 95% des adolescents .
Consternation chez les pédiatres et les médecins ORL! on sait déjà que l'écran avant trois ans est déraisonnable, mais le casque sur les oreilles avant l'âge de 6 à 8 ans est tout aussi dangereux. Des pédiatres ont écrit:
…« De 0 à 2 ans, l'oreille est en pleine construction. C'est à cet âge là qu'elle devient active et fonctionnelle sur le plan physiologique. L'environnement sonore naturel est alors primordial pour l'enfant. Une porte qui se ferme, une discussion entre ses parents... Ce sont ces petits bruits qui vont aider à la construction de son cerveau. En plaçant un casque sur les oreilles d'un bambin, les parents retirent ces bruits qui sont pourtant indispensables. Ils prennent ainsi la responsabilité d'un dérèglement des mécanismes de l'oreille de leur enfant en prenant l'habitude de les endormir avec un casque. Les petits ne sont pas en mesure de retirer le casque de leurs oreilles et encore moins de dire si le son est trop fort. Ainsi, ils finissent par s'habituer. En grandissant, ils chercheront un son toujours plus fort. Le premier risque est donc un vieillissement prématuré de l'oreille. Le risque est grand d’être sourd à 30 ans car les cellules endommagées ne se reformeront jamais ».
…ou « Chez un nourrisson, le casque peut faire l’effet d’un marteau-piqueur »
…et encore : « En imposant un casque ou des écouteurs à un nourrisson, on l’isole et on rétrécit son champ intellectuel. ».

La voix humaine est d'environ 60 décibels, alors que la musique dans les écouteurs est souvent aux alentours de 100.
Tout le monde sait que le casque des ados risque de les rendre sourds, donc le ministre de la santé avait annoncé au début de 2015 la limitation du niveau sonore des casques mais les fabricants contactés ont estimé que c’était trop difficile à mettre en oeuvre.

J’ai cherché la raison invoquée par les parents pour coiffer le tout petit de ce casque, et j’ai trouvé: « on veut avoir la paix, », la paix le soir à la maison, la paix en voiture bref beaucoup de parents souhaitent que l’enfant se fasse oublier même si c’est au détriment de sa santé. J’en ai conclu qu’Il y a tant de sollicitations dans le monde actuel, tant de raisons de s’évader vers une télé, un ordinateur ou un smartphone que certains enfants doivent s’adapter a une vie qui n’est pas faite pour eux. C’est dommage pour leur avenir.

Les commentaires sont fermés.