Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/08/2015

Spendeur du petit matin!

Je devais aujourd'hui mettre sur mon blog une note de lecture, des extraits d'un livre du Professeur Paul Milliez, livre que j'avais lu il y a une dizaine d'années et que j'ai redecouvert dans cette période de détente, souvent privée d'Internet, donc propice à la lecture! Ce sera pour plus tard, j'ai envie de parler de notre sortie de ce jour et des joies de la découverte du petit matin.

À 8h, nous étions sur nos vélos, quittant St Cyprien en Périgord pour Sarlat par les toutes petites routes. L'humidité des jours passés avait laissé de longues écharpes de brume qui s'élevaient le long des falaises. 6h au soleil, la seule heure qui a un sens, et la rosée scintillait sur les brins d'herbe alors que des toiles d'araignées emperlées de gouttelettes jouaient les décorations de Noël.
Personne sur la route, trop tôt pour les Francais en vacances, aucun bruit si ce n'est les chants d'oiseaux qui eux aussi célèbrent la beauté de la journée nouvelle. Soyons francs nous avons rencontré une femme promenant son chien, un marcheur parti d'un bon pas, quelques jardiniers déjà à l'ouvrage. Mais rien que des cheveux blancs. Bizarre!
Par contre à Sarlat, à 11h, la foule des touristes était au rendez vous, ces touristes qui ne s'éloignent pas des rues qu'il faut avoir vu pour avoir "fait" Sarlat! Mais lã encore, beaucoup plus couples âgés et de familles que de jeunes!
Il est vrai que pour beaucoup, midi est tot pour sortir du lit. L'horloge biologique est en train de se dérégler, dit-on!
Et ça va avec la sédentarité. Malgré les mises en garde pour la santé, elle deviendrait même inquiétante chez les jeunes adultes, cernés par les écrans. Selon une enquête de l'Institut de recherche biomédicale et d'épidémiologie ,le nombre d'Européens qui déclarent ne rien faire, ni activité physique ni sport, est en effet passé depuis 2009 de 39 à 42 %.
Mes grands parents faisaient, à-t-on constaté 17 à 22 km par jour, j'en faisais 10 à 12 dans mon enfance, 1, 5 est un exploit maintenant). Plus « inquiétant », constate le Pr Toussaint, « les 18-24 ans marchent significativement moins que les autres en moyenne. C'est dans ces tranches d'âge que l'on commence à voir de plus en plus une tendance à la sédentarité », note-t-il en évoquant « les effets liés à la pratique des jeux vidéo et plus encore à la pratique de la communication (via les smartphones, tablettes et PC...) .
Accros » aux écrans, les 18-24 ans sont aussi les moins actifs, moins même que les 55-64 ans" selon l'enquête. A partir de quatre heures par jour, le temps passé devant les écrans réduit significativement l'activité physique des adolescents. Et on dit que les ados américains sont connectes 16h par jour!
Notre vie de vacances? alternance de marche et vélo depuis 2 semaines, allant de découvertes en découvertes , privilégiant le petit matin, la beauté et la sérénité de la Nature, et les lumières exceptionnelles! surtout dans cette si belle région où le paysage à été façonné par les générations passées ( et merci à l'ami qui préparait pour une association des sorties "lecture de paysage").
On dit que vieillir c'est "perdre ses repères, n'être plus capable d'attention, d'anticipation et n'avoir plus d'équilibre"!
Vélo + marche plusieurs heures par jour avec les rencontres et les échanges au fil des routes, pas de doute, cela doit retarder la dépendance!

Les commentaires sont fermés.