30/12/2012

Réflexions sur la jeunesse actuelle!

Sept jours passés en gite, avec 11 jeunes de 20 à 27 ans, valent bien une réflexion sur la jeunesse actuelle. Dans le monde de "vieux" que je côtoie, j'entends souvent critiquer les "jeunes", avec un mépris dans la voix. Certains grands parents font une exception pour leurs petits enfants …. mais pas tous.
Les citations suivantes  semblent écrites aujourd'hui, elles montrent que  ces  condamnations sans appel n'ont pas d'âge!

- La jeunesse est pourrie jusqu'au fond du coeur. les jeunes gens sont malfaisants et paresseux. Ils ne seront jamais comme les jeunes d'autrefois.( poterie babylonienne 3000 ans avant JC)

- Notre monde a atteint un stade critique. Les enfants n'écoutent plus leurs parents. La fin du monde ne peut plus être loin. ( prêtre égyptien 2000 ans avant JC)

-Les jeunes méprisent les lois et ne reconnaissent plus l'autorité de rien et de personne. C'est le début de la tyrannie ( Platon 400 avant JC)

N'oublions pas les "estudiants" du Moyen Age, bruyants, paresseux, contestataires , qui faisaient horreur aux "bourgeois" et ajoutons ce brave V Hugo,   avec ses amis (dont Théophile Gautier en gilet rouge), démolissant les fauteuils du théâtre et en venant aux mains avec les "perruques" lors de la célèbre bataille d'Hernani.

Lorsque le monde d'aujourd'hui ressemble a celui d'hier et que demain sera semblable, l'éducation est facile. Lorsque les circonstances changent en profondeur, l'éducation doit innover et inventer une société nouvelle.
Or, on ne peut nier qu'en ce début de siècle où l'humain compte de moins en moins (  seulement considéré comme une unité de travail qui doit être rentable) il faut rebâtir, dans un nouveau paysage, une société où la vie est possible. Ce n'est pas très confortable pour la génération montante. En ces temps de transformation, il faudrait plus de confiance envers ceux qui vont prendre le relais.
Cela ne demande-t-il pas un peu de compréhension et non une condamnation qui éloigne encore plus les générations les unes des autres.

J'aime bien la citation de V Hugo qui montre la relativité de l'âge:
"Quarante ans, c'est la vieillesse de la jeunesse mais cinquante, c'est la jeunesse de la vieillesse"

Écrire un commentaire