Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/06/2020

Évolution des défenses immunitaires ?

À la fin d’une note récente,  j’ai annoncé que je parlerai de défenses immunitaires puis une idée chassant l’autre, je n’en ai rien fait.

Ce matin j’ai écouté un allergologue parler des  allergies aux pollens et je l’ai entendu dire qu’aujourd’hui 1 personne sur 4 était allergique aux pollens, que bientôt ce serait tout le monde . Ce n’est  pas encourageant ! D’autant plus que, comme pour le coronavirus, il a parlé de masque, de se doucher et se laver la tête en rentrant chez soi et de ... fermer les fenêtres. Il ne faudrait pas se reconfiner par hasard?
Ayant toujours vécu à la campagne avec les gens de la terre, j’ai toujours vu qu’on vivait en bonne intelligence avec les pollens. On parlait bien de rhume des foins mais ça n’empêchait personne de vivre!

La première fois où j’ai entendu parler d’allergie c’est dans les années 70, à la rentrée où une maman est venu me trouver tenant son petit garçon par la main et très ennuyée «  Vous savez me dit-elle il est allergique et il va falloir faire très attention à ce qu’ils mange à la cantine »  Je surveillais la cantine depuis 20 ans déjà et j’avais toujours vécu dans une école et nous n’avions jamais entendu  parler d’allergie pour un enfant. Nous organisions des goûters de pâtisseries ou préparation faites en classe sans aucun problème ni de gluten, ni de cacahuètes ou de mille autres choses. Maintenant tout cela est interdit. Et 1/3 d’une classe est souvent allergique. 

Je peux multiplier les exemples, le diabète?j’ai connu une fillette diabétique en 65 ans de fréquentation d’école! Et tout le monde la regardait avec des yeux ronds.

Parlons de l’obésité, le médecin d’hygiène scolaire a fait venir une maman en 1954 et j’ai vu la même situation dans les années 1970. Qu’ont fait les mères? ... elles ont pris la situation en mains... énergiquement et leurs filles ont vite retrouvé leur corps de petite fille. Je les ai toutes 2 connues  adultes s’habillant en 38/40 et l’une est toujours mon amie, toujours aussi mince!

Un autre monde réellement. Je reviens de faire mes courses, aux caisses peu de personnes  mais 3 jeunes femmes largement obèses ! Navrant!

Venons en aux autres maladies de civilisations! Qui se rappelle que dans les années 40, on ne parlait pas de cancer, le mot faisait tellement peur. « Mal méchant » quand ce n’était pas «  mal maudit » et j’ai vu des  gens se signer en en parlant. Je me rappelle 2 cas dans le village de mon enfance. L’une a été guérie mais c’était une « vieille fille » sacristaine et catéchiste et on a dit que « Dieu l’avait guérie ». Maintenant quelle famille n’a pas son lot de cancer?

Parlons de 2 autres maladies dites de civilisation. Dans les années 1945/50, je suis au lycée de Saumur et toute la ville connaît un homme , pas très vieux mais à la démarche singulière. Et tout le monde le plaint et se demande ce qu’est cette maladie. Pensez donc, la maladie de Parkinson! C’est quoi? Pourquoi? Qu’y faire? Pas de doute maintenant tout le monde connaît!

Une dizaine d’années après, une connaissance meurt de la maladie de Charcot! Beaucoup de question dans son entourage, d’autant plus que le médecin parle de maladie orpheline, non étudiée car concerne « 5 à 8 personnes en France » . Hélas, la encore, la maladie est en constante progression mais la encore pourquoi?

Je pourrais continuer mon énumération des maladies en expansion mais à quoi bon?

Dans une autre note,  je raconterai une petite histoire « vraie », une conversation entre une maman et moi, conversation qui m’a fait réfléchir et qui interpelle ceux à qui je la raconte

Écrire un commentaire