Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/07/2019

Pourquoi je me suis intéressée au devenir de notre Terre

J’a repris mon  blog sur un coup de tête ... ou un coup de sang, mais j’éprouve aujourd’hui le besoin d’expliquer comment je suis devenue écologiste ( je rejette le terme « ecolo » trop souvent associé à « bobo » et devenue péjoratif).

C’est en 1965 que j’ai découvert un livre écrit par Rachel Carlson en 1962 « Printemps silencieux ».

Un choc! l’utilisation des engrais, pesticides et insecticides qu’on nous présentait comme le PROGRÈS qui allait nous façonner une société idéalement heureuse pouvait tuer ... sol, et êtres vivants.

Hélas le destinée de nos plus proches voisins nous en donna rapidement la preuve.

Un père et son fils, maraîchers traitaient à tout va sans protection et vendaient leurs légumes au marché ... 3 jours après les traitements. Mon mari, effrayé par ce qu’il avait lu essaya de les mettre en garde, mais obtint seulement un éclat de rire. Oui mais... en 1970 tous 2 étaient morts à environ 60 et 30 ans, l’un d’un cancer de la gorge, l’autre de l’œsophage.

Cela nous conforta dans le choix de vie que nous adoptions et qui faisait sourire souvent autour de nous. Et c’est alors qu’à la bibliothèque je tombais sur « Quelle terre laisserons nous à nos enfants »  de Barry Commener. Nouveau choc, tout était dit et l’avenir dévoilé.

À partir de ce moment, nous avons recherché des publications internationales pour comprendre et peu à peu... nous avons surtout compris qu’on ferait tout pour nous cacher la vérité.

Pensez donc ultra libéralisme et société de consommation venaient d’être inventés, on n’allait pas « casser le jouet » des banquiers, politiques et industriels.

C’est ainsi qu’il faut arriver aux dernières années  pour qu’on parle  enfin à la société . Et je viens de découvrir.,publié en juin 2019, un livre «  Perdre la Terre » de Nathanael RICH qui explique, preuve et documents à l’appui  qu’en 1979, on savait, on avait mieux compris que maintenant, et comment on avait été tout près d’un accord entre les peuples pour changer de « civilisation »!

J’ai lu et relu ce livre, depuis je n’arrive pas à comprendre comment l’appât du gain a pu faire oublier à des humains que le sort de notre Terre dépendait d’eux!

Écrire un commentaire